“La lutte contre les vols à main armée reste l’un de nos objectifs majeurs”

0
Image

Depuis le 1er août dernier, le chef d’escadron Sébastien Manzoni a pris la tête de la compagnie de gendarmerie des Iles du Nord avec à ses côtés le capitaine Régis Turlan-Arto, affecté en tant qu’adjoint du commandant. Nous sommes allés à sa rencontre.   

 

Sébastien Manzoni n’arrive pas en terre inconnue au sein de la compagnie de gendarmerie des Iles du Nord. En effet, de 2007 à 2011, ce dernier a occupé le poste d’adjoint puis commandant du Groupe des Pelotons d’Intervention (GPI) basé aux Abymes, en Guadeloupe. «Mes fonctions m’avaient amené à effectuer plusieurs missions à Saint-Martin. J’arrive aujourd’hui sur cette île avec déjà quelques repères», précise-t-il.

Avant d’atterrir en terre saint-martinoise, Sébastien Manzoni a dirigé, de 2011 à 2015, le Peloton d’Intervention Interrégional de la Gendarmerie, à Orange (Vaucluse). Marié et père de deux enfants, le commandant a désormais un objectif qui lui tient particulièrement à cœur : «Tout mettre en œuvre pour garantir à la population, un climat plus sécurisant. La lutte contre les vols à main armée reste l’un de nos objectifs majeurs. Pour cela, il est important de redonner plus de temps aux gendarmes pour enquêter.

Une recherche d’équilibre avec nos différents partenaires (Collectivité, services de l’Etat) est indispensable pour mener à bien nos missions communes ; mon idée est de continuer à travailler dans la dynamique qui a déjà été lancée, tout en apportant mon expérience. Sur le terrain, mon rôle sera d’épauler mes militaires dans leur travail. Le tout en favorisant  le contact, l’écoute de la population». Pour cela, Sébastien Manzoni sera épaulé du capitaine Régis Turlan-Arto, originaire de Moselle, qui a d’abord occupé le poste d’enquêteur en Seine-et-Marne et en Corse avant d’être nommé commandant de la Communauté de Brigades de Pont-Audemer (Eure), entre 2011 et 2015.

Le capitaine Emmanuel Maignan complète le triumvirat du nouveau commandement. Il a pris la relève du capitaine Jouault, en qualité de commandant en second.

14 gendarmes en renfort

Lors de sa visite à Saint-Martin, le président de la République François Hollande avait promis des renforts de gendarmes. Il a tenu parole : 14 gendarmes mobiles du peloton de marche de Gap (Hautes-Alpes) sont venus en effet renforcer les effectifs depuis le 1er août dernier. «Tous sont basés dans le secteur de la Baie Nettlé, et effectuent régulièrement des patrouilles pédestres sur Sandy Ground. Nous avons reçu un écho favorable de la population, toutes générations confondues. Notre présence sur le terrain rassure tout le monde», précise le commandant. _AF

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT