ÉCONOMIE : IEDOM renoue ses liens avec Saint-Martin

0

Invités dans les locaux de la CCISM en présence de professionnels et de la presse locale, deux représentants de l’Institut d’émission des départements d’Outre-mer (IEDOM) ont présenté le rapport annuel économique sur Saint-Martin.

blankLa tribune était occupée par Thierry Beltrand, directeur d’IEDOM Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, et Kévin Durand, responsable Études & Établissements de crédit. Le premier, directeur depuis 32 ans, a débuté cette présentation des chiffres sur l’économie des Iles du Nord en exprimant sa joie d’avoir repris contact avec les officiels de Saint-Martin avec le désir d’être plus présent, conscient qu’il y a encore des améliorations à faire sur la récolte de données et d’analyses vu le manque cruel d’informations de ce type sur le territoire. Depuis la création d’un comité consultatif il y a 5 ans, IEDOM a pour but d’isoler davantage de données propres à Saint Martin, en mettant en place l’indice de climat des affaires (ICA) afin de récolter des informations conjoncturelles qui donneront la mesure du PIB de façon plus précise. Le Bureau d’Accueil et d’Information (BAI) d’IEDOM à Saint Martin étant fermé depuis deux ans, Thierry Beltrand assure sa réouverture d’ici le mois prochain, avec la permanence mensuelle d’un agent pour, par exemple, informer et guider les personnes en situation de surendettement. En ce qui concerne les chiffres de l’année 2020, la crise sanitaire aura eu des conséquences sur tous les secteurs. Touristique tout d’abord, secteur déjà fragilisé depuis le passage d’Irma, où l’IEDOM constate une baisse de fréquentation de l’île de 70%. À noter la préférence des touristes pour des logements type Airbnb au lieu d’hôtels, minimisant ainsi les interactions et le risque de contamination. Étroitement lié au développement économique de l’île, le secteur du BTP voit une réduction des effectifs salariés de 24% et la consommation de ciment de 13,7%. Le taux de chômage demeure élevé (un tiers de la population) et le solde migratoire déficitaire. Mais l’activité bancaire se maintient, soutenue par les Prêts garantis par l’État (PGE) avec une hausse de 15,7% pour les entreprises. Les perspectives pour 2021 sont réservées mais optimistes, même si la reprise devrait aussi dépendre à court-moyen terme de la couverture vaccinale de la population qui reste faible à ce stade, comme en Guadeloupe et en Martinique. Dans ce contexte, IEDOM qui assure le rôle de banque centrale sous l’autorité de la Banque de France, veille à apporter sa contribution neutre, gratuite et accessible de diverses manières, comme en proposant des missions locales en partenariat avec l’Éducation Nationale et le Rectorat de l’Académie de Guadeloupe : une formation basique sur des questions simples telles que l’ouverture d’un compte en banque sera mise en place dès mars 2022 pour les classes de 3ème et 4ème SEGPA au collège du Monts des Accords et au collège Roche Gravée à Quartier d’Orléans. Le rapport détaillé de l’IEDOM sera disponible en ligne la semaine prochaine. _Vx 

blank

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT