DEPLACEMENT : La Collectivité présente à l’Assemblée générale de la Commission des îles de la CRPM, à Palma de Majorque

0

La Collectivité de Saint-Martin était représentée à Palma de Majorque aux îles Baléares, afin de participer à l’Assemblée générale de la Commission des îles (CDI) de la Conférence des régions périphériques et maritimes européennes (CRPM), le 22 février dernier, ainsi qu’au Séminaire international sur le futur règlement européen de la loi pour la restauration de la nature, le 23 février. 

Cette instance de lobbying, dont est membre la Collectivité, incite les institutions européennes à prendre en compte les caractéristiques des îles de l’Union européenne, lors de l’élaboration des politiques européennes. A cette occasion, plusieurs thématiques d’intérêt pour le territoire ont été abordées, à l’instar des enjeux des régions insulaires européennes, du développement territorial, de l’économie bleue durable (changement climatique et décarbonation dans le transport et l’énergie).

Martine Beldor, conseillère territoriale en charge des Affaires européennes et membre suppléante au sein de la CDI, a rappelé lors de sa prise de parole, la vulnérabilité énergétique des Régions ultrapériphériques (RUP), soulignant la forte dépendance à l’importation d’énergies fossiles de notre île et « la volonté politique de s’inscrire dans une démarche de transition verte reposant sur le développement d’énergies propres et la maîtrise de la demande en énergie. ». A cet égard, Martine Beldor a mentionné les travaux préparatoires de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2024-2033, ainsi que les objectifs permettant d’engager la souveraineté énergétique du territoire. Elle a aussi mis l’accent sur l’importance de l’accompagnement de l’Etat et de l’UE « au moyen d’outils règlementaires, techniques et financiers adaptés à nos réalités ». L’autre élément mis en exergue fut celui du paquet législatif européen « Ajustement à l’objectif 55 » (Fit for 55), en cours de négociation au sein des institutions européennes. Cette nouvelle règlementation impactera des secteurs vitaux pour nos régions tels que le transport aérien et maritime. « Ce train de mesures législatives ne saurait, en définitive, pénaliser davantage nos populations qui supportent déjà des prix exorbitants qui se sont vu renforcés par l’augmentation du prix du carburant » et donc la nécessité de trouver « un juste équilibre entre l’impératif environnemental, les coûts élevés que devront supporter nos populations déjà vulnérables et le déficit d’accessibilité auquel nous sommes confrontés. » Cette assemblée générale s’est clôturée avec l’adoption d’une Déclaration finale invitant les institutions européennes à adopter un agenda européen pour les îles européennes.

 3,427 vues totales

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :