Comment Le Manteau distribue des colis alimentaires (fin)

0

Le Manteau est une association de solidarité qui propose un accompagnement aux personnes en difficulté.

Cet accompagnement prend la forme d’un accueil de jour (repas, colis alimentaires, accompagnement dans les démarches administratives, etc.) pour l’ensemble du public et d’hébergement de nuit pour les femmes victimes de violences conjugales.

Pour pouvoir bénéficier d’un colis alimentaire ou d’un repas, les personnes doivent s’inscrire auprès de l’association. Elles doivent remplir un formulaire et fournir un certain nombre de renseignements sur leur situation. Elles peuvent soit bénéficier d’un repas trois fois par jour, soit d’un colis alimentaire.

Les repas sont cuisinés sur place par l’équipe du Manteau mais sont à emporter. Une moyenne de quarante repas est distribuée par semaine. Quant aux colis, ils comprennent de la nourriture pour deux semaines et sont préparés aussi par l’équipe.

L’association reçoit de manière régulière des dons de la part des trois supermarchés de la partie française (Monop’, Super U et Leader Price), ce sont des produits qui ne peuvent être vendus car leur emballage est abîmé. Le reste des courses est réalisé et financé par l’association.

«Les colis représentent un budget d’environ 4 000 euros par semaine et les repas de l’ordre de 1 000 euros», indique la directrice. «Durant le confinement, nous avons reçu une subvention de fonctionnement supplémentaire de la part de l’Etat pour faire face aux besoins et à la hausse de repas à distribuer. Cela nous a beaucoup aidés *», confie Audrey Gil.

Aujourd’hui 600 personnes sont inscrites auprès du Manteau mais toutes ne bénéficient pas forcément d’un repas ou d’un colis. «Nous aidons aussi les personnes dans leur démarches administratives», note la directrice. Les mamans pourront aussi recevoir une aide puisque Le Manteau fournira des fournitures scolaires à leurs enfants.

L’association va relancer également sa braderie solitaire ; la prochaine aura lieu le 12 août.

* Durant le confinement, Le Manteau avec La Croix Rouge, Sandy Ground on the move et Cobraced ont été sollicités par les autorités pour distribuer des repas et colis alimentaires. «La COM avait recensé les personnes et partagé la distribution entre les trois associations», explique Audrey Gil. Cela a permis d’éviter des abus.

(www.soualigapost.com)

 1,771 vues totales,  4 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT