Insertion : un nouveau coup de pouce pour nos jeunes

0

A Saint-Martin, l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) – Mobilité Caraïbe – a été lancée officiellement mardi dernier à la CCISM, en présence des partenaires et des 18 stagiaires. Ce dispositif d’insertion – porté par le rectorat et le Groupement d’intérêt public – dispositif académique d’insertion de formation et d’ingénierie (Gip-Daifi) – vise à lutter contre le chômage des jeunes. 

“L’objectif pour l’Europe est de former sa jeunesse et je suis très heureux que les acteurs locaux aient joué le jeu”, annonce Nicolas Craipeau, le nouveau directeur du Gip-Daifi, porteur de l’action IEJ, en préambule de la conférence de lancement du programme. “A Saint-Martin, ce dispositif est innovant en terme de partenariat. Il vise à offrir un parcours d’insertion professionnelle pour des jeunes qui ne sont ni en étude, ni en formation, ni en emploi”, ajoute Hélène Marache, responsable de la cellule Europe / Gip-Daifi, précisant que trois diagnostics ont été définis sur le territoire : les métiers de l’animation, du tourisme et de la mer. Ce dispositif, qui commencera le 16 janvier prochain, permettra à ces jeunes d’effectuer des stages de découverte et de suivre des modules d’enseignement, gérés par le Greta : connaissance des entreprises de Saint-Martin, mathématiques, nouvelles technologies, anglais, etc. “Cette formation de six mois est un vrai accompagnement et ces 18 stagiaires se sont portés volontaires, sans rémunération”, souligne Laura Calvaire, chargée de mission pour le fonds social européen (FSE). “Ces jeunes sont de niveaux différents, de la 3ème au bac, et ils sont tous intéressés par la mobilité Caraïbe”,  mentionne Roger Annerose, conseiller à la formation continue, au Greta. A la fin de la conférence, place à la signature des conventions entre la présidente du Greta Janine Hamlet et les différents partenaires parmi lesquels Soualiga médias, la Réserve Naturelle de Saint-Martin, Verde SXM, Métimer et le port de Galisbay. A cette occasion, les stagiaires ont également signé leur contrat d’engagement. Ce dispositif est cofinancé par le fonds social européen (FSE) dans le cadre du programme opérationnel Etat-Guadeloupe (2014-2020).

No comments