Retraite : Visite de la directrice retraite de la CNAV pour l’Outre-mer

0

Directrice métier retraite en appui aux CGSS (Caisse générale de sécurité sociale) au sein de la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) Marie-Claude Salagnad était en Guadeloupe dans le cadre de ses fonctions. A l’occasion de la Semaine Bleue, elle est venue à Saint-Martin pour connaître et appréhender les problématiques propres au territoire. Entretien.

 

• Faxinfo : Quelle est votre fonction ?

Marie-Claude Salagnad : Je suis en accompagnement sur le métier, pour tout ce qui est production, formation initiale et continue, conseil en pilotage et reporting, pour les quatre CGSS des départements d’outre-mer, plus la Caisse de sécurité sociale de Mayotte. Donc, à la fois une fonction de conseil et de reporting auprès de mon directeur Renaud Villard et des autorités de tutelle.

• Faxinfo : On vous décrit comme quelqu’un de terrain…

Marie-Claude Salagnad : Je viens dans les CGSS des départements d’outre-mer assez régulièrement, parce que je suis quelqu’un de terrain et ce n’est qu’en étant sur le terrain que l’on connaît bien les situations. On peut échanger en étant proche des agents, des cadres, des pilotes pour mieux comprendre les problématiques et ainsi apporter mon expérience. Je suis venue en Guadeloupe dans le cadre de mes fonctions, toujours en accompagnement, et je travaille quasiment au quotidien avec Mme Betty Besry, la directrice retraite de la Guadeloupe, et avec le directeur comptable et financier.

• Faxinfo : Pourquoi être venue à Saint-Martin ?

Marie-Claude Salagnad : Ça fait plusieurs fois que je viens en Guadeloupe et l’on m’avait soulevé la problématique de Saint-Martin. Ce matin (mardi 8 octobre, ndlr), j’ai participé aux Journées Retraite et j’ai reçu des assurés, ce qui me permet de comprendre les problématiques de Saint-Martin liées à l’immigration, aux problèmes de langue…

Faxinfo : Vous êtes déjà confronté à ce genre de problématiques ?

Marie-Claude Salagnad : Ce sont des choses que l’on connaît en métropole, dans les départements d’outre-mer, mais je pense que c’est encore plus important à Saint-Martin, avec des personnes qui ne connaissent pas bien les démarches administratives. Donc ça me permet de bien intégrer comment, en tant que Caisse nationale, on peut apporter un peu plus d’aide, de soutien, de conseil sur ce territoire de Saint-Martin où je me suis vraiment rendu compte qu’ici c’est le service de proximité qui est important.

• Faxinfo : Quelles peuvent être les solutions pour solutionner ces problèmes ?

Marie-Claude Salagnad : Les solutions pour résoudre ces problématiques ne passent pas que par les effectifs, ça passe aussi par de l’organisation et je pense que ces Journées retraite sont intéressantes, parce que les assurés viennent. Je crois vraiment à la proximité et si je dois défendre quelque chose, notamment pour le territoire de Saint-Martin, c’est porter une attention particulière et bien recevoir les assurés. Actuellement, on a un seul conseiller retraite à Saint-Martin, et même si les autres personnes de l’agence CGSS connaissent et montrent leur compétence sur la retraite, elles sont plus spécialisées sur la maladie. C’est quelque chose que je pourrais défendre vis-à-vis de mes autorités de tutelle.

• Faxinfo : Quel conseil donneriez-vous aux futurs retraités ?

Marie-Claude Salagnad : Le dossier peut être traité en Guadeloupe, n’importe où, une fois qu’on a tous les éléments. Il faut bien expliquer aux futurs retraités ce dont on a besoin comme documents pour que leur dossier aille le plus vite possible. Je l’ai vu ce matin avec des problèmes particuliers, comme des personnes qui n’ont pas forcément des cartes de séjour bien à jour ou bien la perte de documents avec Irma… S’il y a des situations particulières, il y a aussi des solutions particulières…

 

(Propos recueillis par RM)

No comments