ECONOMIE : Des projets qui n’ont jamais vu le jour

0

Des projets, Saint-Martin n’en a jamais manqué. Qu’ils soient privés ou publics. Mais seulement très peu ont abouti. C’est pourquoi aujourd’hui, il est difficile de croire aux nouveaux. Voici quelques-uns des chantiers annoncés qui n’ont jamais été concrétisés pour diverses raisons.

• Restauration du patrimoine

La restauration en cours du fort Louis fait partie d’un plan de valorisation patrimoniale et touristique, avec celles de l’ancienne caserne/prison à Marigot et de la roche Moho à Quartier d’Orléans. Une étude globale a été menée par des architectes pour un montant de 1,5 million d’euros ; l’étude pour le fort Louis coûtant près de 900 000 euros.

En parallèle, des architectes spécialisés ont réalisé une étude relative à la restauration et la mise en valeur des ruines de la sucrerie à Spring et à la réalisation d’un parcours d’interprétation et d’un jardin botanique pour un coût estimé à 1,4 million d’euros.

De ces trois propositions de revalorisation, seule celle du fort Louis a été financée.

• Petits projets annoncés

Les élus présentent aussi souvent des projets de plus petite taille mais qui ne voient pas non plus le jour. Parmi lesquels l’installation d’un marché artisanal à Cul de Sac, la création de l’événement Food by night à Marigot ou encore la fameuse construction d’un quai pour les pêcheurs. Selon les dernières études, le quai serait maintenant envisagé à la marina Royale.

Autant d’idées qui ont demandé de l’énergie, du temps – tant de la part des élus que de professionnels pour les coucher sur papier – et pour certaines qui ont demandé (beaucoup) d’argent en études. Pour au final ne jamais se réaliser. Ce qui empêche la population de (vouloir) croire aux nouveaux projets (publics ou privés) présentés aujourd’hui.

(source : www.soualigapost.com)

No comments