Un projet de licence pro « métiers de la mer » prévu en Guadeloupe en septembre 2022

0

blankFière de porter cette nouvelle formation métiers de la mer, le Docteur Malika René-Trouillefou, chercheuse à l’université des Antilles, maîtresse de conférences en biochimie et responsable de l’unité de recherche Boréa (biologie des organismes et écosystèmes aquatiques), utilise sa voix et ses ressources pour souligner l’urgence de former des experts en biodiversité.

Car le constat est critique. Si les îles de la Caraïbe jouent un rôle prédominant dans la préservation de la biodiversité marine, leur isolement géographique altère cet environnement. Lablank cumulation de l’augmentation du développement des activités humaines et du réchauffement climatique fragilise cette biodiversité, c’est un fait. Face à cette menace, les scientifiques de la Caraïbe sont unanimes : il est devenu essentiel et urgent de former des connaisseurs de ces territoires particuliers et parés à s’y investir à long terme. La transformation du pôle thématique mer et océan en pôle excellence de l’université des Antilles a permis la création d’un projet d’une nouvelle licence professionnelle. Cette licence pro « métiers de la mer » s’oriente vers la préservation de la mer et du littoral dans le but d’entrainer des étudiants à des qualifications techniques renforcées sur le milieu marin. Elle se prépare en une année après un diplôme de niveau Bac +2 (DUT, BTS) ou à la suite des quatre premiers semestres d’une licence générale. Un stage de douze à seize semaines sera obligatoire. Le Docteur Malika René-Trouillefou participe activement à une meilleure compréhension globale de notre biotope. De nombreux projets pour la sauvegarde des récifs coralliens et la restauration écologique sont développés au cœur du laboratoire d’excellence corail, regroupant les universités ultramarines françaises, l’unité de recherche Boréa et les instituts de recherche : CNRS, IRD, Ifremer, etc. Sans oublier les travaux qui sont menés sur la diffusion et les conséquences des polluants chimiques, véritable catastrophe pour les écosystèmes marins. La licence « métiers de la mer », validée dans l’offre 2022-2026 de l’université des Antilles et dont les inscriptions s’ouvriront en juillet 2022, permettra à la nouvelle génération de scientifiques de mieux comprendre son territoire et donc, de mieux le préserver. _Vx

blank

Article sponsorisé par:

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT