Un poison délicieux ?

0
blank

Le plan local d’urbanisme (PLU), c’est un peu comme les akis. Ces petits fruits exotiques sont comestibles et riches en nutriments, oui, mais : à condition d’attendre qu’ils s’ouvrent d’eux-mêmes et avant qu’ils ne soient blets. 
blank
Les akis sont en revanche mortellement vénéneux quand on s’avise de les manger hors saison et les Haïtiens, qui en utilisent
beaucoup dans leur cuisine, ne le savent que trop bien. Le PLU est donc aux agriculteurs ce que les akis sont aux gourmands. Il arriverait ou trop tard, ou trop tôt : trop tard pour réorganiser le zonage des espaces comme si l’on disposait d’une tabula rasa ; trop tôt pour décider alors que les avis techniques sont insuffisants. Jha Bash, qui cultive les 5 hectares du jardin agricole de Bellevue, est donc découragé et en colère, d’autant plus que la sécheresse l’empêche de récolter les cerises, tamarins, goyave et autres tomates de son jardin. En attendant, il plantera de la roquette, qui pousse en trois semaines (avis aux amateurs) et puisqu’on lui raconte des salades, il va vendre les siennes. H.M

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT