Un 4ème cas de Covid-19 en partie française, la préfète fermera la frontière si…

0
blank

La préfète a confirmé lundi après-midi lors d’une conférence de presse un quatrième cas actif en partie française ; il s’agit d’une personne ayant été en contact avec un cas positif de la partie hollandaise. Elle est confinée à son domicile de même que les trois autres cas actifs.

Concernant le cas à Saint-Barth, il s’agit d’une personne qui avait été rendre visite à sa fille en Guyane.

Coté hollandais, le nombre de cas actifs est toujours de 36.

Sylvie Feucher a indiqué que les bars et restaurants doivent fermer à minuit en partie française. Elle a également rappelé que les rassemblements de plus de 10 personnes restent soumis à autorisation préfectorale ; les fêtes qui ont récemment eu lieu dans des restaurants, ne l’avaient pas été. «Si d’autres manifestations de ce genre ont encore lieu, nous notifierons aux gérants une fermeture administrative des établissements », a-t-elle déclaré.

«Nous devons rester vigilants et ne pas mettre à mal tous les efforts que nous avons consentis ces derniers mois. De plus, nous ne sommes pas en capacité de faire face à un afflux de patients », a-t-elle confié.

La préfète a aussi déclaré qu’elle «ne fermait pas encore» la frontière. Elle attend de voir l’évolution de la situation sanitaire et si les mesures de sécurité (gestes barrières) sont respectées ; la Première ministre Silveria Jacobs avec qui elle s’est entretenue ce matin, s’est engagée à effectuer des contrôles en partie hollandaise.

Si tel n’est pas le cas, Sylvie Feucher limitera le franchissement de la frontière, seules les personnes qui avaient été autorisées pendant le confinement, pourront se rendre d’un côté et de l’autre de l’île.

Sylvie Feucher a également été claire au sujet de la réouverture de l’aéroport Juliana aux vols en provenance des USA : «si l’aéroport rouvre, je limiterai le franchissement de la frontière », a-t-elle annoncé. Et de préciser qu’elle avait fait part de ses intentions à la Première ministre de Sint Maarten.

« Aujourd’hui nous ne sommes pas en capacité de gérer les arrivées des avions car ils arrivent tous dans un laps de temps rapproché. Nous ne pouvons pas non réaliser des tests à J+7», souligne la préfète.

Elle a enfin confirmé que des personnes résidant en Guadeloupe qui étaient venues en vacances à Saint-Martin sont allées dans un night-club côté hollandais où elles ont été contaminées et testées positives à leur retour. (soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT