Signature de la convention de participation citoyenne entre l’Etat, la Collectivité et la Gendarmerie !

0

Le 10 janvier dernier, devant une assistance nombreuse, Daniel Gibbs, président de la Collectivité de Saint-Martin, Sylvie Feucher, Préfète déléguée de St Martin et St Barthélemy et le Général Jean-Marc Descoux, commandant de la gendarmerie de Guadeloupe et des Iles du Nord ont signé la convention de participation citoyenne.

La participation citoyenne vise à mettre en échec la délinquance ; ce dispositif a été mis en place afin de faire participer la population d’un quartier à la sécurité de son environnement en partenariat avec la gendarmerie. L’objectif est d’échanger des informations et de développer une attitude solidaire et vigilante entre voisins en informant les forces de l’ordre de tout fait ou comportement particulier.

La lutte contre la délinquance est une priorité pour les services de l’état, en signant la convention Mr Gibbs rappelle que « la sécurité est une affaire étatique mais c’est aussi l’affaire de tous, il y a des responsabilités politiques mais aussi des responsabilités citoyennes du bon vivre ensemble ».

Partant de ce principe, cette convention s’inscrit dans un processus plus large de lutte contre la délinquance puisque le partenariat état/gendarmerie et participation citoyenne sensibilise tous les acteurs des secteurs les plus touchés par les incivilités, vols et autres actes de malveillance.

Mr Descoux explique que ce dispositif déjà mis en place dans des communes françaises a entrainé une diminution des délits, « ce système n’est pas favorable aux délinquants, avec la participation citoyenne, l’écosystème du délinquant change, il ne se sent plus aussi à l’aise pour perpétuer ses délits. »  Le général aspire à renforcer le lien social entre voisins et gendarmes afin de faire reculer la délinquance.

Comment fonctionne ce dispositif ?

– Créer un lien privilégié et initier un meilleur échange avec le conseil de quartier et la gendarmerie.

– Désigner un référent de quartier.

– Le référent fera état de toute situation inhabituelle observée par lui-même ou par le voisinage.

– Signaler des comportements suspects, des actes délictuels, des rodeurs, des incivilités au réfèrent de quartier qui fera remonter l’information aux gendarmes.

Le général rappelle qu’à aucun moment il ne s’agit de délation mais d’un vrai service rendu à toute la population.

« L’état fera tout ce qu’il peut pour Saint-Martin dans les prérogatives qui sont les siennes ; ce nouveau dispositif est un partenariat que je souhaite car ces incivilités nous pourrissent la vie collectivement ; j’attends beaucoup de ce partenariat car les choses peuvent s’améliorer pour Saint-Martin. » conclue Mme Feucher.

Le dispositif de participation citoyenne commencera par le quartier de Concordia.

 6,050 vues totales

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :