Outre-mer : Après la Guadeloupe, les violences s’étendent à la Martinique

0
blank

Après la Guadeloupe, la Martinique se trouve au cœur de violentes contestations liées à la pandémie de Covid-19 et aux restrictions qui en découlent.

Des forces de l’ordre et des pompiers ont été à plusieurs reprises pris pour cibles par des tirs d’arme à feu dans la nuit de lundi à mardi 23 novembre à Fort-de-France sans faire de blessés,

Les forces de l’ordre ainsi que des pompiers, ont été visés par des tirs d’armes à feu et des jets de projectiles alors qu’elles intervenaient sur des feux de poubelles allumés sur la voie publique dans le quartier de Sainte-Thérèse à Fort-de-France, selon des sources policières.

« Nous sommes intervenus sur des feux de poubelles à Sainte-Thérèse vers 23H30 en appui des pompiers. Nous avons reçu des projectiles. D’autres feux de poubelles et de véhicules ont été allumés vers 01H45, c’est à ce moment que les patrouilles ont essuyé des tirs de 9 mm à plusieurs reprises. Des impacts ont été relevés sur les véhicules », a précisé le commandant Joël Larcher, responsable de la communication de la direction départementale de la sécurité publique de Fort-de-France.

En Guadeloupe, des gendarmes ont aussi essuyé des tirs à balles réelles, ont rapporté hier matin les ministres des Outre-mer Sébastien Lecornu et de l’Intérieur Gérald Darmanin. Le rétablissement de l’ordre public en Guadeloupe est le « préalable à toute discussion », a averti Gérald Darmanin.

A l’instar de la Guadeloupe, le réseau routier en Martinique est fortement perturbé. _AF

blank

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT