ITSEE : population en baisse, augmentation des logements vacants

0

Après une première partie développée dans notre édition de vendredi dernier, voici la suite des analyses de l’Institut Territorial de la Statistique et des Études Économiques (ITSEE) concernant la densité de population et les logements à Saint-Martin entre 2014 et 2020.

Avec une décomposition de Saint-Martin sous forme de 8 IRIS (îlots regroupés pour l’information statistique de minimum 2.000 habitants chacun) proposée par l’INSEE en 2004 et en cours de mise à jour, l’ITSEE note une densité de population moyenne de 612 habitants/km2. L’évolution de la population entre 2014 et 2020 est en baisse de 12,9% pour l’IRIS la Savane/Grand-Case/Anse Marcel/Cul-de-Sac, et de 17,4% pour Terres Basses/Baie Nettlé/Sandy Ground, seul l’IRIS Spring/Concordia est en hausse de 10,5%. En termes de tranches d’âge entre 2014 et 2020, une diminution de 19% apparait pour les 0-24 ans, de 13% pour les 25-54ans contre une augmentation de 20% pour les + de 55 ans. L’âge moyen augmente de 2 ans, 33 en 2014 pour 35 en 2020. Côté catégorie socio-professionnelle, 14.290 inactifs en 2024 (16.398 en 2014), 2440 retraités (+2%), 3574 ouvriers (+3%), 5567 personnels de services et employés (-14%), 3536 cadres, professions libérales et intermédiaires (-1%) et 2005 artisans, commerçants, chefs d’entreprise et agriculteurs (-14%). Les secteurs d’activité en nette évolution depuis 2014 sont l’agriculture, l’élevage et la pêche avec 30% et la construction avec 41% contre une chute de 28% pour le secteur de l’hébergement et de la restauration. Les niveaux d’éducation en 2020 montre une grosse différence entre Saint-Martin (17% Bac +2 ou plus), la Guadeloupe (22%) et la métropole (32%) contre 43% (aucun diplôme, BEPC, brevet des collèges), 39% et 26% pour les trois zones respectives.

Qui sont les nouveaux résidents sur le territoire en 2020?

Suivant une répartition par lieux de résidence antérieur, 51% des nouveaux arrivants viennent de France métropolitaine, 26% des DOM&COM et 23% de l’étranger. Sur le volet logement, on comptabilise 17.157 logements en 2020 sur le territoire de Saint-Martin (-1% sur un an, -3% sur 6 ans et +5% depuis 2019) : 12796 résidences principales, 1688 résidences secondaires et 2672 logements vacants (+18%). Ces derniers comptent une très forte progression sur une décennie : +59% de logements vacants entre 2009 et 2020 (16% SXM, 14% Guadeloupe, 8% Hexagone). Avec une hausse de 24% pour Marigot Est&Nord, 19% à Terres Basses/Baie Nettlé/Sandy Ground, et 18% Grand Fond/Belle Plaine/Oyster Pond, les logements vacants sont une vraie problématique pour Alain Richardson : « Le centre de Marigot s’est vidé de sa population pour des problèmes récurrents de succession ou autres, vu le gros problème de logement sur le territoire, il y a de quoi réfléchir, nous devons faire revenir les logements vacants vers l’offre ». L’IRIS dénombrant le plus de logements en 2020 est la zone Savane/GC/Anse Marcel/Cul-de-Sac avec 4371 (+2%). L’IRIS Terres Basses/Baie Nettlé/Sandy Ground en compte 2401 (-16%) et 2701 logements pour Spring/Concordia qui, encore une fois, offre une augmentation de 21%. Contrairement aux idées reçues, la tendance à Saint-Martin est à la location : 65% de locataires, 28% de propriétaires et 6% de logés gratuitement. En Guadeloupe, le pourcentage de propriétaires est de 59%, 36% de locataires et 5% de logés gratuitement. _Vx

 1,093 vues totales

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :