ÉVÈNEMENT : Retour sur le grand final du 721 Festival

0

La soirée du clôture du 721 Festival était pour le moins attendue du public. Installé au Carnival Village de Philipsburg, le cinquième volet du 721 Festival a eu lieu le 30 juillet, refermant ainsi un mois complet de performances musicales dont certaines étaient inédites sur l’île.

« Toute l’équipe de District 721 est tellement heureuse de cette première édition » nous confie Victoria, qui fait partie de l’organisation. Le District 721 a enflammé tout le mois de juillet avec un artiste en concert chaque samedi au Boom Boom Night Club jusqu’au grand final au Festival Village avec une programmation plus étoffée. Au total, neuf artistes internationaux ont ambiancé les soirées, secondés brillamment par les DJs résidents du District 721. La soirée du 30 juillet fut quelque peu ombragée par le retard dû à certaines arrivées tardives et à l’annulation de Mavado. Le jour-même de l’évènement et par vidéo interposée, l’artiste a informé l’organisation être dans l’incapacité de se produire au 721 Festival pour avoir contracté le covid, promettant de revenir dès que sa santé lui permettrait. Plusieurs fans présents n’ont pu cacher leur déception. L’arène du Festival Village s’est montrée un brin timide en début de soirée malgré la belle performance de Wahyné Lacheray, jeune chanteuse de Saint-Barthélemy. Les DJs résidents du District 721 se sont succédés pour chauffer la salle à ciel ouvert, qui se remplissait de plus en plus au rythme des sons caribéens. À 22h45, Stony est finalement apparue sur scène pour 25 minutes de show. À 23h30, le spectacle battait son plein après l’entrée de CKay, son charme naturel et sa voix d’ange. Le jeune auteur-compositeur-interprète nigérian a fini de conquérir le public dès les premières notes de son tube « Love Nwantiti », qu’il a gardé pour clôturer son set. Choix judicieux du District 721 de programmer cet artiste dont la carrière est en pleine ascension. Peu après minuit, l’invitée surprise du 721 Festival : Ce’cile. De son vrai nom Cecile Claudine Charlton, la chanteuse jamaïcaine a fait la part belle au dancehall, style musical de prédilection pour l’artiste. Entre deux interludes musicales des DJs, le tirage au sort pour le scooter T-Max s’est déroulé devant les membres du public impatients, ticket de prévente en main. La grande gagnante a explosé de joie, posant sur le deux-roues installé sur scène. 

À 1h du matin, place à Kalash. La foule en délire lui a réservé un accueil digne de sa performance : magistrale. Pendant 45 minutes, le rapper français a chanté bon nombre de ses tubes, et certaines personnes dans la fosse en ont scandé les paroles encore plus fort. 

Quel joli moment lorsque Kalash a invité un jeune homme du public à monter sur scène  pour reprendre la partie habituellement rappée par le belge Damso sur le morceau «  Mwaka Moon » et de remettre ça vu que l’artiste en herbe a manié le micro comme un chef. Le rapper et acteur américain Fat Joe a refermé la première édition du 721 Festival après 40 minutes de show à la hauteur de sa réputation. Les nostalgiques des vieux sons Hip Hop R&B ont pris leur dose de bonheur parmi les 3.500 personnes réunies au grand final du 721 Festival. _Vx

 776 vues totales,  10 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT