Saint-Martin plongé hier dans le chaos : Daniel Gibbs « appelle au calme »

0

Blocages des routes, pas de cantine ni de ramassage scolaire, les écoliers livrés à eux-mêmes en pleine nature, des carcasses de voiture incendiées, des heurts entre gendarmes et manifestants, la population saint-martinoise a vécu une journée cauchemardesque hier aux quatre coins de l’île, la tension  étant devenue de plus en plus tendue au fil des heures.

 

Sur sa page Facebook, le président de la COM dit « comprendre la colère qui monte depuis ce matin » (ndlr : hier matin)

« J’ai été assez choqué de la manière d’apprendre, moi-même, par le communiqué de presse de la préfecture, l’avis favorable et sans réserve de la commission d’enquête du PPRN», confie-t-il.

Daniel Gibbs appelle toutefois « au calme et à l’apaisement ». « Ne détruisons pas nos biens dans la colère. Je vous appelle à l’échange et la communication, c’est ainsi que les batailles se gagnent, pas dans la violence. Mes élus et moi- même ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour faire entendre nos voix à tous dans cette affaire qui concerne nos terres », déclare-t-il.

 

SXM pris en otage

De son côté, la préfète des Iles du Nord, Sylvie Feucher regrette que les manifestants prennent en otage l’île, sa population et les enfants qui ne peuvent aller à l’école. Elle estime qu’il existe des « moyens paisibles » pour échanger. Elle ne souhaite toutefois pas recevoir de manifestants dans ces conditions.

Pour rappel, «L’union du peuple- Travailleurs Saint-Martinois» ou «Mouvement pour Saint-Martin» manifestent pour obtenir :

– « l’abrogation du PPRN par anticipation

– les arrêts immédiats de la distribution de l’eau empoisonnée aux bromates et la suppression des factures aux tarifs exorbitants

– l’arrêt des expropriations sur les terres en bordure du littoral

– l’accession à la propriété aux occupants trentenaires des parcelles sur le littoral

– l’arrêt des poursuites judiciaires contre les occupants qui reconstruisent ou réparent leur maison détruites par Irma ».

Bloquer les routes devient un phénomène en vogue un peu partout et désormais à Saint-Martin qui prend un ascendant dangereux sur la vie publique en général et sur celle des usagers de la route, des citoyens et des TOURISTES.

En attendant, l’image de la « Friendly Island » en prend un sérieux coup !

 

Dernière minute : les établissements scolaires fermés aujourd’hui

En raison des événements actuels qui secouent l’île, le rectorat et la Collectivité de Saint-Martin ont pris la décision de ne pas ouvrir les établissements scolaires ce vendredi 13 décembre 2019.

« Nous demandons aux parents de bien vouloir prendre leurs dispositions », précise la COM dans un communiqué._AF

No comments