Violences faites aux femmes : une augmentation inquiétante à Saint-Martin

0

Alors que s’est tenue ce samedi 25 novembre la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, les chiffres communiqués par la conseillère territoriale, Audrey Gil, ont de quoi interpeller !

Chaque année, la Collectivité de Saint-Martin et ses élus se mobilisent pour sensibiliser le grand public à cette cause. Audrey Gil, conseillère territoriale engagée dans cette lutte, a souhaité adresser un message au public.

« Cette année, le thème « Les hommes parlent aux hommes », nous rappelle combien il est important de briser le mur du silence, de parler des violences pour les faire reculer et permettre aux hommes qui ne sont pas violents d’être des acteurs de la prévention.

Préserver l’intégrité des femmes est un sujet qui me tient très à cœur. Les chiffres en France, en particulier sur notre petit territoire, sont très préoccupants. Plus de 500 faits de violence ont été enregistrés à Saint-Martin en 2021. En 2022, ces faits sont en hausse de 21% s’agissant des violences faites aux femmes. C’est trop, beaucoup trop !

Nous devons agir collectivement pour lutter contre ces comportements déviants. En parler d’abord pour faire tomber les tabous et aider notre société à prendre conscience de ce fléau. Briser le silence, dénoncer les personnes qui pratiquent cette violence sexiste au quotidien et s’en prennent aux femmes en toute impunité.

Aux femmes concernées, je veux dire qu’il n’y a pas de fatalité, qu’elles ne doivent plus se taire et qu’il existe aujourd’hui des dispositifs et des associations qui les accompagnent sur le chemin de la reconstruction.

Composez le 3919 pour recevoir une écoute et des conseils gratuits. Et le 17 pour dénoncer un fait de violence et déposer plainte à la gendarmerie.

L’amour n’est pas censé faire mal. Ne laissez pas la violence s’installer dans vos foyers ».

 

Pourquoi le 25 novembre ?

La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes a été instaurée le 25 novembre par l’Organisation des Nations Unies. La date du 25 novembre a été choisie en effet en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées le 25 novembre 1960 sur les ordres du chef d’Etat, Rafael Trujillo. _AF

 1,209 vues totales

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :