PPRN : à Quartier d’Orléans, on critique la chambre à l’étage

0

La dernière réunion publique sur le PPRN organisée par la préfecture dans les quartiers, s’est déroulée à Quartier d’Orléans en présence d’une cinquantaine de personnes.

Comme à Concordia, Sandy Ground et Grand Case, les habitants de Quartier ne comprennent pas pourquoi les contraintes de la construction (indiquées par les couleurs) sont définies selon les enjeux économiques alors que le PPRN est un document «pour présenter le risque et protéger les populations», ont-ils souligné en reprenant les propos de la préfète.

«Le PRRN croise l’aléa et l’enjeu économique», a expliqué le responsable de la Deal. Sans convaincre. «Les intérêts de ceux qui ont de grandes capacités financières sont donc supérieurs à ceux de la population qui n’a pas de capacité financière», en a conclu un autre Saint-Martinois.

Autre élément que la population a du mal comprendre, les prescriptions, notamment celle prévoyant «le déplacement des lieux de sommeil à l’étage», du moins au dessus de la cote de référence, soit du niveau d’eau relevé après Irma. «Pendant un cyclone, on ne va pas à l’étage. On va au rez-de-chaussée se réfugier car à l’étage il y a le risque que le toit s’envole», explique une Saint-Martinoise aux représentants de l’Etat.

(plus de détails sur www.soualigapost.com)

 1,801 vues totales,  4 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT