Manifestation anti-PLU : JEUDI NOIR à Marigot

0

A l’appel du collectif «Saint-Martin wake up», la population s’est mobilisée hier à Marigot, dès 6h, pour protester contre le plan local d’urbanisme (PLU). Les barrages routiers érigés autour de la ville ont rapidement paralysé la capitale. A l’issue d’une réunion entre les membres du collectif et le vice-président Guillaume Arnell, un accord a finalement été trouvé en début de soirée.

Saint-Martin a été littéralement transformée en zone de guerre. Au cours de la journée d’hier, des échauffourées ont éclaté entre manifestants et automobilistes, excédés par le blocage des routes. La situation a vite dégénéré à la tombée de la nuit avec des départs de feu notamment à Agrément. Les négociations entre la Collectivité et “Saint-Martin wake up” – regroupement composé de plusieurs associations et conseils de quartier – ont commencé vers midi : les premières propositions faites par la COM – une prolongation d’un mois de l’enquête publique et de nouvelles réunions de concertation dans les quartiers – ont été refusées par le collectif. A 15h, le vice-président Guillaume Arnell, arrivant tout droit de l’aéroport, s’est aussitôt entretenu avec les élus et le député Daniel Gibbs pour faire un point sur la situation. Deux heures plus tard, M. Arnell a finalement reçu le collectif, sollicitant à nouveau la suppression de la délibération de juin 2015 concernant le PLU. En fin de séance, à 18h30, le vice-président a proposé d’arrêter l’enquête publique sur le PLU et de repartir en phase de concertation auprès de la population. Un comparatif entre le plan d’occupation des sols (POS) et le PLU sera réalisé afin de garder le meilleur des deux documents. M. Arnell s’est donc engagé à repartir sur des bases saines afin d’aboutir à un PLU concerté – tous les documents du PLU seront traduits en anglais – et à poursuivre la procédure de régularisation des titres sur les “50 pas géométriques”.  Le collectif a souhaité que cet accord soit écrit et signé par les deux parties avant de lever les barrages.

Par ailleurs, l’association des entreprises du BTP de Saint-Martin (ABTP SM) s’est aussi exprimée par communiqué. “S’il est louable que la Collectivité veuille mieux organiser l’implantation de la construction sur son territoire, il est néanmoins important de tenir compte de la situation socio-économique d’une part et de l’objectif à atteindre à moyen terme d’autre part”, indique l’institution précisant notamment que le changement entre le POS et le PLU doit s’effectuer “sans léser les propriétaires disposant aujourd’hui de terrains constructibles”.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT