Justice : Quatre mois de prison ferme pour apologie du terrorisme

0
blank

Mercredi 9 mai dernier, le tribunal correctionnel de Saint-Martin a condamné M.B, 47 ans, à huit mois de prison, dont quatre assortis du sursis avec mise à l’épreuve pendant trois ans et une obligation de soins. Il a également délivré un mandat de dépôt afin que M.B rejoigne dès ce soir la prison de Basse Terre. A sa sortie, M.B sera interdit de séjour pour dix ans en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Le tribunal a par ailleurs écarté l’interdiction de territoire national car le prévenu est apatride et qu’il n’y a donc pas de frontière à laquelle le reconduire. 

M.B a en effet été reconnu coupable d’apologie du terrorisme suite à des publications publiques sur ses comptes Facebook et Twitter, en récidive légale. Condamné pour des faits similaires par le tribunal de Nice en août 2016, il était depuis surveillé. Les enquêteurs ont relevé plusieurs publications publiques faisant l’apologie du terrorisme entre le 1er mars et le 8 mai, date de son interpellation et de son placement en garde à vue. « Je te le jure, tu crèveras en Afrique et je m’en réjouirai » a-t-il ainsi déclaré, à propos de la France, suite aux attaques durant lesquelles était visée l’ambassade de France à Ouagadougou (Burkina Faso) en mars dernier. Puis, au sujet de Sophie Petronin, otage française au Mali : « J’espère qu’ils la crèveront […] ce n’est rien qu’une blanche stupide ». Il a également partagé une publication se félicitant de la mort du commandant Beltrame, lors de la prise d’otage du Super U de Trèbes (Aude). Et commenté sur Twitter les attentats de Kaboul en écrivant : « une grande victoire pour ISIS ».

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT