Ecole Emile Choisy : graduation des futurs collégiens 

1

Pour clôturer l’année scolaire, l’équipe de l’école Emile Choisy s’est réunie dimanche dernier à la MJC de Sandy Ground pour la graduation des classes de CM2 B, CM2 C, et des classes mixtes de CM1 et CM2. 

Après une belle année scolaire, il était temps pour les futurs collégiens d’assister à cette cérémonie et de recevoir leur prix, fruit du travail fourni tout au long de l’année. Certains ont récolté des diplômes avec mention d’excellence et d’autres de nombreux cadeaux. «On donne des prix en vertu des performances scolaires et du comportement de chaque élève», indique la maîtresse Fermély, l’une des animatrices. Parmi les gradués, 7 ont reçu le prix de l’excellence, 8 des félicitations, 10 des tableaux d’honneur et 11 des prix d’encouragement. On ne pouvait manquer de lire la fierté sur le visage de leurs parents. Après les séances de photos, les élèves ont eu droit à une petite collation. Tous souhaitent se revoir au collège Mont des accords ou au collège Soualiga. _KL

blank

1 commentaire

  1. blank
    Jérémy 1 juillet, 2015 at 09:41 Répondre

    C’est plutôt mignon tout ces enfants récompensés pour leur travail avec tant de cérémonie… mais y’a un mais, à mon avis ! Effectivement, si d’aucun dirons que cela les conditionne à investir l’école et y voir un lieu épanouissement possible, j’ai déjà rencontré des ados qui, du haut de leur bac, voire de leur BTS, s’attendaient à “donc” remplir de hautes fonctions professionnelles. J’ai déjà constaté un décalage inquiétant entre le niveau scolaire de ces ados, certes louable mais très courant nationalement (voire même insuffisant), et leurs aspirations aux titres, grades, etc. Et j’ai quelque part la conviction qu’à force de tant de cérémonies, déjà pour le bac (au gymnase en grandes pompes), mais là encore plus ridiculement pour un passage en 6ème, et bien, se développe chez eux l’idée qu’en travaillant un petit peu (car avouons-le, passer en 6ème demande “un petit peu” de travail, et avoir aujourd’hui le bac demande un travail simplement “raisonnable”), alors s’ouvre toutes les portes, et se comblent tous les désirs de succès et de carrière. Mais faire médecine, avoir le concours du Barreau, faire HEC,… désolé, mais cela demande un effort autrement plus considérable qu’avoir le bac ! En métropole, les élèves qui ont le bac ne sont guère félicité par la société, c’est devenu une évidence. Et cela conditionne à la prise de conscience qu’il faut travailler bien davantage encore pour obtenir titre, haute fonction, etc. Et voilà donc mon interrogation… je crains que tant de cérémonie pour, avouons-le, des effort scolaires somme toute ordinaires, dont on en attend pas moins, et bien leur fait croire qu’un “glorieux” avenir est d’un accès relativement simple. Ce qui ensuite, malheureusement, les décevra quand ils seront face à la réalité du marché.

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

Laisser un commentaire

blank

Le football féminin à l’honneur !

Tournoi Association Soualiga : L’association Soualiga Football a organisé le week-end dernier, à la Cour Cruyff  de Belvédère, son 3ème tournoi annuel, en présence de ...
English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT