Saint-Martin toujours plongé dans le chaos PPRN : le bras de fer continue entre la Collectivité et l’Etat

1

UN VRAI FOUTOIR ! Après avoir redit ce qu’elle avait annoncé la veille – mais en d’autres termes – à savoir « la suspension de la procédure de révision » du PPRN le temps qu’une mission vienne à Saint-Martin pour corriger le règlement pré-élaboré et appliqué par anticipation depuis août dernier, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer s’est exprimée en direct hier après-midi sur Youth Radio.

Elle a précisé que les services de l’Etat « ne repartiront pas de zéro » pour revoir le PPRN et que le document devra être appliqué de manière définitive avant la prochaine saison cyclonique, soit en mai 2020.

« Nous avons trois mois de travail intensif tous ensemble pour arriver à un accord », convient-elle.

Elle a assuré que toutes les observations formulées durant l’enquête publique, seront analysées.

Annick Girardin a rappelé que la mission sera menée par Dominique Lacroix qui a été préfet délégué entre 2007 et 2009. Il sera accompagné d’experts qui auront pour mission de vérifier les données du Cerema ; observations qui ont en effet été largement critiquées pendant l’enquête publique.

La ministre a aussi affirmé avoir demandé à Dominique Lacroix d’analyser le zonage et de voir s’il y a des inégalités comme cela a aussi été soulevé lors de l’enquête.

« Cette équipe sera à Saint-Martin dès janvier 2020 «accompagnée d’un comité local d’appui au dialogue, composé de personnalités locales et reconnues», a précisé A. Girardin, qui a demandé au président de la collectivité Daniel Gibbs et aux parlementaires de l’île d’y participer. «Je sais que le PPRN est largement critiqué», mais «il sert à protéger les Saint-Martinois, à réduire la vulnérabilité de Saint-Martin», a-t-elle insisté, avant de rajouter «La violence sous quelque forme que ce soit, dégradation de biens, incendie de véhicules, jets de projectiles, n’est pas acceptable», a- t’elle prévenu, estimant notamment «pas acceptable que les enfants ne puissent pas se rendre à l’école».

Pas sûr que les dernières déclarations de la ministre suffisent à désamorcer le conflit qui perdure à tout juste une semaine des fêtes de Noël ! _AF

1 comment

  1. Myriam 20 décembre, 2019 at 12:09 Répondre

    En résumé: on va discuter mais on applique le PPRN à partir de mai et on ne repart pas a zéro. Donc on discute de quoi et pourquoi? Ql perte de temps et de blabla. Tt ça n”aboutira à rien de positif

Post a new comment