Se préparer pour le carnaval : une affaire de famille

0
blank

Comme tous les après-midi depuis le mois de janvier, une dizaine de membres de Bacchanal Storm s’active dans une cour à La Savane pour confectionner les quelque 80 costumes de toute la troupe. Ici, préparer le carnaval est une affaire de famille. « Nous sommes tous plus ou moins de la même famille et la majorité d’entre nous est de Grand Case, que nous essayons de représenter » expliquent les jumelles Anouska et Anesta, et leur cousine Uliska. 

Créée en 2017 pour succéder au groupe Grand Case Cultural Association, Bacchanal Storm s’apprête à participer pour la troisième fois au carnaval de Saint-Martin. « Mon plus grand objectif est de faire perdurer l’identité caribéenne » avance Romaric Benjamin, fondateur et président de l’association The Friendly Island Production dont dépend Bacchanal Storm.

L’une des particularités de la troupe est de confectionner ses costumes elle-même. Et ce, pour que le maximum de personnes puisse participer au défilé comme cela revient moins cher que de confier la fabrication à un professionnel.

La troupe de Grand Case mise aussi beaucoup sur la chorégraphie pour laquelle les entraînements commencent à s’accélérer. « Nous sommes les fiers gagnants de l’épreuve de chorégraphie depuis notre première participation » rappelle le président.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT