Médaille d’honneur du travail : l’ancienneté récompensée

0
blank

En présence du vice-président de la Collectivité Guillaume Arnell et de la directrice générale de la CCISM Maggy Gumbs, la préfète Anne Laubies a félicité la semaine dernière 34 salariés ayant reçu la médaille d’honneur du travail, à la préfecture.

La médaille d’honneur du travail, créée en 1886, n’est pas désuète, au contraire : c’est une fierté de la recevoir. Les personnes récompensées à la préfecture, travaillant pour la plupart dans des banques, à Electricité de France et à la Générale des eaux, ne cachaient pas leur émotion. Cette distinction met l’accent sur l’ancienneté des services des salariés du secteur privé. Lors de la cérémonie, 7 salariés ont obtenu la grande médaille d’or (après 40 ans de services), 5 la médaille d’or (après 35 ans de services), 10 la médaille de vermeil (après 30 ans de services) et 12 la médaille d’argent (après 20 ans de services). «Il faut qu’on rappelle la dignité qui s’attache au travail et donc à ceux qui sont salariés. La valeur travail est une valeur essentielle dans notre société (…) le travail, c’est aussi le moyen de trouver son équilibre personnel, son épanouissement professionnel», indiquait la préfète, précisant que l’arrêté préfectoral datant de fin juillet a accordé la médaille du travail à 34 personnes. «C’est important de saluer ce temps de travail qu’ils ont consacré à leur société et à l’île de Saint-Martin. Ils ont contribué par leur travail au développement économique et social de l’île», ajoutait la préfète. D’après le ministère du Travail, de 300.000 à 400.000 médailles du travail sont remises chaque année. Les médaillés sont choisis deux fois par an : le 1er janvier et le 14 juillet.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT