Vols de véhicules : Un homme condamné à 4 ans de prison

0
blank

Un résident de Sint Maarten âgé de 26 ans a été condamné à 4 années d’enfermement pour vols de véhicules. En garde à vue il a reconnu sa participation à 15 vols de véhicules dont au moins 10 d’entre eux ont été dérobés en partie française et au préjudice d’une société de location.

L’homme a été interpellé en flagrant délit à Saint Martin le 25 juillet dernier par la cellule gendarmerie dédiée au phénomène sériel de vols de véhicules et ce à l’initiative de la victime, qui l’a vu circulant dans son véhicule volé deux nuits plus tôt. Les gendarmes ont pu matérialiser sa participation à une équipe dite «à tiroir» structurée dans le jargon policier. Il s’agit d’équipes composées de voyous qui passent de l’une à l’autre.

Au cours de l’interpellation, le passager avant a pris la fuite et le passager arrière, interpellé, a ensuite été mis hors de cause, relate le Parquet. L’enquête a permis, grâce au travail méthodique de recoupements de la cellule «vols de véhicules», avec l’aide de la police technique et scientifique et avec la très bonne collaboration avec KPSM (Police de Sint Maarten et le parquet de Philipsburg, de faire des rapprochements avec de nombreux autres faits, dont les 10 véhicules volés à un loueur de Sandy Ground dans la nuit du 24 au 25 décembre 2019. Le gardé à vue a reconnu sa participation à 15 vols de véhicules et une tentative depuis juin 2019, les derniers faits datant du 23 juillet 2020, et a expliqué faire partie d’une équipe basée à Sint Maarten, le recrutant pour 1 000 dollars américains par véhicule, qu’il se chargeait de convoyer, tandis que d’autres les forçaient et les faisaient démarrer, puis les reconditionnaient pour les revendre.

Jugé en comparution immédiate à Basse Terre le 27 juillet des chefs d’association de malfaiteurs et vols aggravés (en réunion et avec dégradations), H.H, né à Sint Maarten en 1994, où il réside, déjà condamné pour vol en 2016, a été condamné à 4 ans d’emprisonnement avec maintien en détention. L’enquête se poursuit pour identifier les complices et co-auteurs de ce réseau organisé, précise le Parquet

(Source : www.lepelican-journal.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT