Vol de véhicules : Entre « 500 et 800 faits » recensés par an à Saint-Martin !

0

« Le territoire de Saint-Martin est l’objet d’un phénomène sériel depuis plus d’une dizaine d’années. Les vols de véhicules (2 roues, voiture et camionnette) représentent en effet tous les ans entre 500 et 800 faits, ce qui est considérable pour un territoire comme Saint-Martin », note le lieutenant-colonel Maxime Wintzer, commandant de la compagnie de gendarmerie des Iles du Nord.

« Ce taux à une incidence forte sur le coût des assurances, voire le refus de certaines compagnies d’assurer des personnes qui ont été victimes de vols à de trop nombreuses reprises. Ces dernières, faute de moyen de transport, continuent d’utiliser leur véhicule mais se retrouvent en infraction aux yeux des forces de l’ordre et s’exposent à de graves conséquences financières en cas d’accident, les précarisant encore un peu plus. Il est donc dans l’intérêt de tous d’endiguer ce phénomène », souligne le patron des gendarmes.

« Pour lutter contre ce fléau, il existe plusieurs solutions qui, prises une à une, ont une action limitée, mais, qui conjuguées, permettent d’avoir un impact fort. Les propriétaires de petites citadines sont les premiers concernés, car ces véhicules sont très prisés des groupes criminels.

La prévention :

Le but de la prévention est bien de prévenir du vol de son véhicule. 

Cela passe par des gestes simples :

• Équiper sa voiture d’une canne antivol et la mettre à chaque occasion ;

• Équiper sa voiture d’une alarme ;

• Relever la plaque d’immatriculation, la couleur, le modèle d’un véhicule suspect et communiquez les immédiatement à la gendarmerie en composant le 17 ou bien en vous connectant sur ma brigade numérique (https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Brigade-numerique ) ;

• Si vous possédez une place de parking à proximité de votre logement, vous pouvez mettre en place un système de vidéo surveillance ;

• Stationner autant que possible votre véhicule sur un espace éclairé ;

• Certains propriétaires, ont même fait preuve d’imagination en faisant souder des pattes empêchant l’arrachage du calculateur ou en démontant la poignée de déverrouillage du capot pour éviter les vols de batterie ;

• Pour les scooters, les mêmes recommandations sont applicables. Si vous en avez la possibilité, installez un anneau suffisamment résistant pour pouvoir y accrocher votre motocyclette avec là aussi une chaîne assez résistante. Lorsque vous vous équipez en moyens de prévention, il vaut mieux parfois mettre 50€ de plus, plutôt que d’acheter un produit inadapté qui sera très vite détruit par les voleurs.

La répression :

Elle est l’apanage de la gendarmerie et de la justice. Des dispositifs spécifiques sont régulièrement mis en place et amènent à des interpellations en flagrant délit. Pour  optimiser l’action des forces de l’ordre, vous pouvez équiper votre véhicule d’un tracker. Ces systèmes sont très efficaces, surtout quand ils sont reliés à votre Smartphone (envoi d’alarme).

De plus, la gendarmerie traque les véhicules recelés, c’est à dire un véhicule qui a été volé, puis réintroduit dans le circuit après avoir été « maquillé »  (modification du numéro de série, véhicule repeint).

Il faut savoir que si vous êtes contrôlés à bord d’un véhicule recelé, non seulement vous risquez jusqu’à cinq ans de prison mais aussi la saisie du véhicule. Vous aurez ainsi tout perdu.

Des gestes simples à appliquer

• Méfiez-vous des offres trop alléchantes quand vous achetez un véhicule : un véhicule 30 % en dessous du prix du marché est un véhicule qui peut provenir d’un vol ou bien faire l’objet de malfaçons ;

• Méfiez-vous des vendeurs qui demandent des paiements uniquement en espèce : ils ne veulent pas que vous ou les services de police, puissiez les retrouver ;

• Exigez toujours d’avoir une copie de la pièce d’identité du vendeur et vérifiée qu’elle correspond bien à l’original de la pièce d’identité. Si le vendeur refuse, méfiez-vous, vous êtes probablement en train de vous faire arnaquer. Conservez cette copie de pièce d’identité, elle pourra vous être demandée par les services d’enquêtes si vous êtes contrôlés au volant d’un véhicule recelé ;

• Vérifiez que le nom figurant sur la pièce d’identité est le même que sur la carte grise ou l’inspection card ;

• N’achetez pas de véhicule qui n’est pas immatriculé ;

• Vérifiez l’intégrité du numéro de série du véhicule : s’il n’est pas nette, qu’il donne l’impression d’avoir été limé, c’est que le vendeur essaie de vous vendre un véhicule volé ;

• En cas de doute, adressez-vous à un garage agrée

Enfin si vous avez été victime d’un vol ou d’une tentative de vol, prévenez immédiatement les services de gendarmerie et ne touchez absolument à rien. Suivant l’actualité et le nombre d’intervention, nous nous porterons au plus vite chez vous. La conservation des traces et indices est importante pour optimiser les résultats de l’enquête.

Vous l’aurez compris, ce phénomène est l’affaire de tous. De leur côté, les  forces de sécurité et les pouvoirs publics collaborent pour trouver d’autres moyens de lutter contre ces vols et vous permettre de rouler en toute quiétude dans votre véhicule ».

 778 vues totales,  3 vues aujourd'hui

Source :

Gendarmerie : https://www.faxinfo.fr/

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT