VISITE : Cédric Boyer, délégué national Outre-mer du syndicat Alliance Police Nationale à la rencontre de la PAF de Saint-Martin

0

Dans le cadre des élections professionnelles dans la police nationale qui se tiendront en décembre prochain, 13 syndicats de police ont annoncé fin septembre leur rapprochement pour former un « bloc syndical » majoritaire. Cédric Boyer, délégué national du syndicat Alliance Police Nationale, en charge de l’Outre-mer, était de passage vendredi dernier à Saint-Martin.

L’occasion pour lui d’échanger avec la Police aux Frontières (PAF) qui emploie 65 personnes, tous services confondus (OFAST, Office antistupéfiants et renseignements territoriaux). A noter qu’à Saint-Martin, la Police Nationale est uniquement représentée par la Police aux Frontières.

Lors de sa venue sur l’île, Cédric Boyer a également été reçu en préfecture avec une délégation de la Police Nationale. « Je remercie le préfet, Vincent Berton d’avoir été à notre écoute », souligne Cédric Boyer. « Nous avons évoqué avec lui plusieurs sujets, notamment la sécurité sur l’île, le maintien des effectifs (voire de les augmenter), de disposer de moyens supplémentaires pour lutter efficacement contre les trafics (stupéfiants, armes,..). Le préfet nous a annoncé également que le local de rétention administrative déménagera dans la future cité administrative qui devrait sortir de terre avant 2025. Ce qui est une bonne nouvelle pour les collègues qui pourront travailler dans de meilleures conditions ». 

 

De nombreux dossiers sur la table…

Avant le début des élections professionnelles qui se tiendront du 1er au 8 décembre prochain, le nouveau « bloc syndical » qui représente pas loin de 70% des effectifs de la police nationale a annoncé vouloir porter plusieurs sujets, notamment la reconnaissance de la pénibilité et la dangerosité du métier de policier dans le cadre de la réforme des retraites. Les syndicats souhaitent également négocier une augmentation de l’indemnité dite de sujétions spéciales (ISSP) – appelée chez les policiers la « prime de risque » – pour les policiers actifs, ainsi que la création d’une indemnité similaire pour les personnels administratifs, techniques et spécialisés. En outre, cette nouvelle liste commune réclame l’application de peines planchers contre les agresseurs des forces de l’ordre. _AF

 2,148 vues totales,  10 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

About author

No comments