Vie locale : Des actions concrètes pour les quartiers prioritaires !

0

Le président Daniel Gibbs et le préfet Serge Gouteyron ont coprésidé, le vendredi 3 décembre dernier, le Comité de pilotage du Contrat de ville de Saint-Martin. Il s’agissait par cet acte de signer l’avenant au Contrat de Ville 2015-2020 prolongeant désormais les actions conjointes au service des quartiers prioritaires de la politique de la ville, jusqu’à fin 2022. 

Ce protocole d’engagements renforcés va permettre, ces prochains mois, d’initier de nouveaux projets en faveur des quartiers prioritaires, dans la continuité des actions menées ces dernières années. 

La signature s’est déroulée en présence des partenaires du contrat : la CCISM, représentée par sa présente Angèle Dormoy, et l’Education Nationale par le vice-recteur Michel Sanz. 

Au-delà des services de l’Etat (DEETS, DEAL, DAC, Gendarmerie, Ministère de la Justice, Région académique) et de la Collectivité, le Contrat de ville travaille aussi avec les établissements publics, Pôle emploi, CGSS, CAF, CCISM, ARS, Caisse des Dépôts, et des structures privées comme les bailleurs sociaux Semsamar, Sikoa et SIG. Les financements du Contrat de ville viennent en complément des financements de droit commun. 

Chaque année, ce sont 20 à 25 projets de quartier qui sont soutenus. 

Les deux quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sont Sandy Ground (3217 habitants) et Quartier d’Orléans (6682 habitants), auxquels il faut aussi ajouter les quartiers de veille active (QVA) : Saint-James, Agrément, Hameau du Pont, Grand-Case, Concordia et Cul-de-Sac. 

Concrètement, le Contrat de ville subventionne une cinquantaine d’associations chaque année, pour un montant avoisinant les 900 000€, financés à 40% par la Collectivité et 60% par l’Etat (un budget en hausse en 2021). 

L’Etat y intègre également d’autres dispositifs tels que « Quartiers d’été et quartiers solidaires » pour un montant total de 556 000€. 

Pour le préfet Serge Gouteyron : « Il s’agit de renforcer les dispositifs d’accompagnement, d’apporter du concret dans les quartiers et de relayer ce qui est fait ». 

Par ailleurs, des conventions pluriannuelles d’objectifs et de moyens ont été signées avec plusieurs associations du territoire pour la mise en œuvre de projets : Trait d’Union France Victimes, Cobraced et ADIE. 

Pour le Président Daniel Gibbs. « il est question de conjuguer nos forces, avec tous les partenaires pour assurer l’égalité entre les territoires, réduire les écarts de développement et améliorer les conditions de vie des habitants. (…). Il faut que nous soyons là où la population nous attend… mais aussi, par la force de notre collaboration, là où on ne nous attend pas ! ». 

Le nouvel appel à projet du Contrat de ville sera lancé en janvier 2022. Pour autant, les projets sélectionnés en 2021 et non achevés, pourront être à nouveau soumis au titre de l’appel à projets 2022. Le comité de pilotage pourra prendre en compte les bilans intermédiaires rédigés par les porteurs de projet, dont le retour attendu a été fixé à la date butoir du 31 janvier 2022. 

blank

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT