Vaste démantèlement d’une organisation criminelle en Guadeloupe et à Saint-Martin

0
blank

Le 18 janvier 2021, après 1 an et demi d’investigations sous la direction de la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Fort-de-France, les enquêteurs de la section de recherches de Pointe à Pitre et ceux de la direction zonale de la police judiciaire (DZPJ) Antilles, de l’Office anti-stupéfiant (OFAST) et du groupe interministériel de recherches (GIR) de Guadeloupe mettent un frein à un vaste trafic d’armes et de produits stupéfiants sur l’île.

blank

168 militaires issus de nombreuses unités du commandement de la gendarmerie de la Guadeloupe (antenne GIGN, brigades de recherches et territoriales, gendarmerie mobile, équipes cynophiles, techniciens en investigations criminelles) et 65 policiers ont été engagés lundi 18 janvier 2021 dans une vaste opération coordonnée visant à l’interpellation de 26 objectifs en Guadeloupe et sur Saint-Martin.

  « Un dossier exceptionnel qui fera date »

L’enquête porte notamment sur des ventes d’armes et de munitions, un trafic de cocaïne par voie aérienne et le blanchiment de l’argent issu de ces trafics. Le dossier a déjà permis la saisie de 240 kilos de cocaïne, 24 armes, plusieurs milliers de cartouches, 9 véhicules automobiles de luxe, 5 deux-roues de grosses cylindrées, 37 000 euros en numéraire, des centaines de bouteilles de rhums millésimés et une dizaine de montres de luxe d’une valeur d’une centaine de milliers d’euros.

Au terme de cette opération d’envergure, 15 personnes ont été déférées, 6 ont été incarcérées.

L’affaire, soulignée par le procureur de la JIRS comme « un dossier exceptionnel qui fera date », a également démontré l’excellente coopération entre la gendarmerie et la police dans la lutte contre la criminalité organisée.

blank

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT