VACCIN CONTRE LE COVID : La stratégie du gouvernement à Saint-Martin

0

La logistique. Tout dépend de celle-ci pour pouvoir lancer la campagne de vaccination contre le covid-19 aux Antilles, à Saint-Martin en particulier. «Il y a un enjeu logistique un peu plus lourd dans un territoire d’outre-mer que dans l’Hexagone pour une raison évidente que l’on appelle la chaîne du froid, les doses doivent être conservées dans une stricte continuité de froid» et à une température de l’ordre de – 70/80°C, a déclaré le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu en déplacement à Saint-Martin dimanche.

Deux congélateurs vont ainsi être acheminés en Martinique  et Guadeloupe dans le courant du mois de janvier par voie aérienne militaire. Celles destinées à Saint-Martin le seront dans le congélateur de Guadeloupe.

Etant donné que le vaccin peut être conservé à des températures inférieures pendant trois à quatre jours, il a été décidé que les doses seront envoyées à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy au fur et à mesure selon les besoins et pour un usage immédiat.

«C’est pourquoi les entretiens pré-vaccinaux seront importants», a insisté Sébastien Lecornu. Ces entretiens permettront d’identifier les personnes qui seront vaccinées et ainsi pouvoir envoyer les doses en conséquence.

Le préfet de Saint-Martin et la directrice de l’agence régionale de santé doivent se rencontrer dans les prochains jours pour mettre en place ces entretiens et estimer le nombre de doses nécessaires. «La stratégie est la même qu’en métropole, le  public prioritaire sera le même ici», a confié le ministre.

(soualigapost.com)

 2,091 vues totales,  8 vues aujourd'hui

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT