Urbanisme : Mise au point du vice-président Patrick

0

Lors d’une conférence de presse, le vice-président Steven Patrick a fait un point d’étape sur les contrôles d’urbanisme réalisés depuis 2017, la révision du PPRN, les projets en cours qui concernent la Baie Orientale et le front de mer de Marigot, ainsi que la manière dont la Collectivité avait décidé de travailler avec l’Etat et différents de ses services, le procureur, etc.

Depuis 3017, les contrôles d’urbanisme ont été intensifiés, assure le vice-président Patrick, qui précise qu’il y a environ un an, des discussions avaient eu lieu avec l’ancien procureur Samuel Finielz sur les modalités de ces contrôles. Avec l’accord de la préfète, tous les projets qui avaient un enjeu de sécurité et de sûreté pour les particuliers étaient ciblés. Mais l’arrivée d’un procureur par intérim a quelque peu bousculé les plans établis, « il voulait qu’on accélère les contrôles, et c’est à ce moment-là que la coopération a commencé à être un peu compliquée », estime Steven Patrick. Ce dernier considère que le fait que le procureur Finielz « ait vécu un peu sur le territoire », a permis qu’il ait « plus de connaissances des vrais enjeux, et comment travailler pour améliorer les choses ». Les méthodes qui se pratiquent actuellement à Saint-Martin ne datent pas d’hier, affirme le vice-président, et « ce n’est pas en deux, ou cinq ans que tout va être bien fait. Il nous faudra faire de la pédagogie et travailler avec la population, pour arriver à faire des choses adaptées à la réalité du territoire. Samuel Finielz avait bien compris ça, et ceux qui sont arrivés après avaient un autre esprit, « c’est la Loi, donc on va faire comme ça ou comme ça… » ».

Actuellement, le POS est en cours de révision afin d’avoir un document qui soit plus adapté à la réalité et ainsi modifier certaines restrictions aujourd’hui obsolètes. Avant d’ajouter, « de la même façon que la décision du PPRN a été précipitée, le procureur veut faire la même chose avec l’urbanisme ».

Steven Patrick porte un intérêt particulier aux carbets de la Baie Orientale et aux lolos du front de mer de Marigot. Les travaux sont en cours, et l’aménagement collectif sera prêt début octobre, les AOT et emplacements de chacun ont été attribués pour les différents lolos. Des permis de construire ont été délivrés et des travaux ont été lancés à la BO, tout en précisant que le PPRN n’influe pas sur la constructibilité, « c’est la zone la plus importante pour nous économiquement ». Et d’affirmer que « même si le procureur et l’Etat nous disent ce qu’il faut faire ou pas, ce n’est pas leur rôle (…) Il ne faut pas que l’un empiète sur les charges de l’autre (…) Je crois que l’Etat ne prend pas notre situation au sérieux. Ils sont sur des bases strictement administratives. Je pense que l’administratif, le politique et le juridique doivent travailler avec un esprit ouvert et pragmatique », dans le respect des compétences de chacun. En concluant que la Collectivité est consciente que l’Etat et le Parquet voudraient aller plus vite, mais qu’il est nécessaire de tenir compte du contexte historique du territoire, « nous allons dans le même sens, mais à un rythme différent »._RM

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT