Une nouvelle réunion est prévue ce matin entre le collectif, la préfecture et la COM

1
blank

Suite au départ du collectif de la réunion de travail avec le préfet, le président de la COM lundi matin et au mécontentement du collectif, le préfet a pris l’initiative de contacter les membres du collectif plus tard dans la matinée pour les inviter de nouveau à dialoguer en préfecture. Fixée à 14h, l’invitation a été acceptée.

«Merci d’avoir accepté cette main tendue», a confié le préfet qui dit avoir compris qu’il y avait eu plus tôt de «l’émotion». «Je vous laisse la main», leur a-t-il dit pour élaborer une feuille de route ensemble. Lenny Mussington a dans un premier temps rappelé au préfet qu’à 9 heures «les conditions de négociation n’étaient pas réunies».

«Nous avons reçu des camionneurs des témoignages de harcèlement, des témoignages d’intimidation», a-t-il rapporté. «Nous avons compris que les donnes avaient changé», a-t-il poursuivi en soulignant que vendredi ils avaient pourtant discuté «tranquillement». Pour les membres du collectif, lundi matin, «ils n’étaient plus dans une démarche de construction mais dans une démarche de répression pour pouvoir sanctionner».

Cédrik André a ajouté : «Ce matin vous avez dit qu’on avait mis vendredi la population en danger… Votre ton était différent de celui que vous aviez vendredi.»

Et d’insister : «on sent que la donne, l’énergie est différente aujourd’hui, c’est comme si on était piégés. La confiance est rompue. Maintenant on a les deux yeux ouverts, sur vous et la préfecture par rapport à la méthode diabolique». Il a également confié que les gens «voulaient des réponses concrètes aux problèmes des Saint-Martinois ».

Après avoir entendu les membres du collectif, Serge Gouteyron a rappelé que «la main qu’il avait tendue et que [le collectif] a prise, [il] la serre pour [qu’ils] puissent travailler ensemble ». Il a ainsi proposé une nouvelle réunion de travail pour évoquer les politiques de l’Etat dans les domaines que le collectif souhaite aborder ainsi qu’une réunion avec le président de la COM. Les membres du collectif ont accepté et demandé à ce que les élus accompagnent le président de la COM. Le rendez-vous est programmé mardi à 9 heures en préfecture.

blank

Article sponsorisé par:


blank

1 commentaire

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

Laisser un commentaire

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT