Une gérante de restaurants à Saint-Barth poursuivie

0

La gérante de trois établissements (restaurants, night clubs) à Saint-Barthélemy est accusée d’avoir versé entre 2011 et 2015 à ses employés des «compléments de salaires en espèces» sans avoir payé les charges sociales correspondantes.

A la barre du tribunal, CG, a expliqué que les sommes en question correspondaient aux pourboires ou tips laissés par les clients. Or, la pratique, selon le parquet et le gendarme ne respectait pas la réglementation.

L’enquête a fait apparaître que CG centralisait les pourboires réglés en carte bancaire ce qui est hors la loi et s’en octroyait aussi une partie. Par ailleurs, elle est poursuivie pour travail dissimulé. Six de ses employés dont les contrats stipulent 43 heures de travail par semaine, ont déposé plainte à son encontre et l’ont accusée de ne pas avoir déclaré entre 25 et 32 heures de travail. Devant les magistrats, CG a confié être victime d’un piège. Il y a quelques années l’un de ses clients lui a affirmé qu’une partie de ses employés la voler. Perplexe, elle s’est mise à les surveiller et a découvert que plus de mille bouteilles avaient disparu et que les employés grossissaient les additions pour faire gonfler les pourboires. «Ils n’ont pas aimé que je les soupçonne et les surveille », assure-t-elle. Le parquet a requis la confiscation de la villa de la prévenue, dont la valeur est estimée à 1,6 million d’euros et une amende de 75 000 euros contre la personne morale. Il a aussi demandé la publication du jugement dans les journaux. Après plus de six heures d’audience, le tribunal a mis en délibéré le jugement. Il sera rendu le 21 juin prochain. (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

 1,608 vues totales,  10 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT