Un nouvel outil pour protéger les victimes de violences conjugales à Saint-Martin

0

Le premier TGD a été remis lundi dernier. Un TGD est un téléphone grave danger. Il est remis par le procureur à une victime de violences conjugales. Ce dispositif permet aux victimes d’appeler très rapidement un numéro d’urgence et de solliciter de l’aide en cas de danger.

Le TGD est un téléphone ordinaire programmé : en appuyant sur un bouton, la victime est mise en contact avec des opérateurs d’une plate-forme basée en métropole, qui fonctionne 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Le temps moyen de décroche est de 6,5 secondes.

Les opérateurs sont formés et parlent français, anglais et espagnols. Ils examinent la situation décrite par l’appelant(e) et envoie si nécessaire les forces de l’ordre. Le TGD est aussi équipé d’un détecteur qui permet de le géolocaliser. Les services de gendarmerie de Saint-Martin sont en relation avec la plate-forme et sont donc en mesure d’intervenir.

Au 5 novembre, 1 644 TGD étaient été déployés en France. La Guadeloupe a reçu les siens récemment. La juridiction de Basse-Terre a été dotée de dix appareils dont quatre réservés au territoire de Saint-Martin. Pour l’instant, le parquet détaché en détient deux. Les TGD sont attribués en concertation avec l’association locale d’aides aux victimes, Trait d’Union qui identifie les besoins. Les appareils sont prêtés pour une période de six mois renouvelables. (soualigapost.com)

 988 vues totales,  3 vues aujourd'hui

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT