Témoignage : Un sentiment de crainte extrême dans la rue Une lectrice est venue à notre journal nous rapporter les faits suivants.

0

Hier lundi 8 mars (Ndlr : journée de la femme) elle marchait dans la rue Félix Eboué pour se rendre à la collectivité. En traversant la rue de la Liberté (…), elle a vu passer 4 jeunes sur 2 scooters. Lorsqu’elle a entendu les scooters s’arrêter, un sixième sens l’a fait se retourner et elle a vu les jeunes en scooter se diriger vers elle. Elle a eu la présence d’esprit et le courage de maintenir son regard dans leur direction en gardant son étui à main contre elle. Les jeunes ont fait demi-tour et sont partis. Elle a senti de la haine dans leurs regards et a eu la peur de sa vie. Elle s’est empressée de rejoindre une zone avec plus de monde.

Elle recommande à tous et surtout aux femmes plus vulnérables pour les voleurs à l’arraché, «de faire très attention lorsque vous marchez dans la rue de ne pas porter de sac en bandoulière ni d’étui portefeuille car ce n’est plus le Saint-Martin d’avant, l’ordre n’existe plus. Nous sommes dans une période très dangereuse.» _AH

 4,045 vues totales,  4 vues aujourd'hui

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT