SOCIETE «Mettre l’accent sur un développement endogène des quartiers prioritaires »

0
blank

Le contrat de ville rédigé en 2015 pour une période de cinq ans, mettait déjà en exergue un certain nombres de réflexions devant permettre le développement des quartiers prioritaires.

«Le diagnostic mené a révélé une situation socioéconomique alarmante dans les quartiers de Sandy Ground et de Quartier d’Orléans. Elle appelle impérativement de la part des acteurs du territoire une réflexion concertée et partagée» sur plusieurs questions dont celle-ci : «quel modèle de développement économique pour le territoire et pour les quartiers prioritaires ? »

Le contrat de ville a suggéré de «mettre l’accent sur un développement endogène des quartiers prioritaires». «Il [s’agissait], en s’appuyant sur les dispositifs de droit commun, de créer les conditions nécessaires permettant à leurs habitants d’agir pour le développement de l’économie locale ». Et de préciser : «ce choix [devait relever] plus d’un changement de paradigme et de démarche que d’une simple stratégie de développement».

Des pistes de réflexion ont été formulées afin d’accompagner la structuration des filières économiques et à l’insertion économique dans des domaines comme l’écotourisme, l’artisanat, le patrimoine, le nautisme ou la pêche.

Alors que ce contrat de ville se termine d’ici à la fin de l’année, force est de constater qu’un certain nombre d’actions suggérées dans le document pour lesquelles partenaires et institutions avaient été identifiés pour les mener et que des fonds étaient dédiés pour les financer, n’ont pas abouti. Voire n’ont même pas été engagées. 

(soualigapost.com) 

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT