Sensibiliser les jeunes aux dangers des deux-roues

0

Dans le cadre des Journées de la sécurité intérieure, une séance de sensibilisation aux dangers des deux-roues a été organisée, hier matin, au lycée polyvalent des Iles du Nord.

Ce rendez-vous annuel est avant tout destiné à l’ensemble de la population pour échanger avec les professionnels qui veillent à notre sécurité. Policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers et associations de secourisme sortent du cadre de leur action quotidienne pour parler de leur métier.  La brigade motorisée de Saint-Martin (BMO), représentée par l’adjudant chef Schalbretter et le gendarme Schembre, est intervenue hier matin au lycée. L’objectif de cette rencontre : éclairer la jeunesse sur les dangers réels de circuler sur un deux-roues. Sur l’île, notamment à Sandy Ground et Quartier d’Orléans, nombreux cyclomotoristes adoptent facilement des comportements à risque. Et cette prise de risque peut leur être fatale à tout moment sur la route. Entre l’inexpérience et les excès de confiance, le mélange est souvent redoutable.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

A moto ou à scooter, 7 usagers sur 10 ont déjà chuté, et parmi eux plus de 4 sur 10 ont été plus ou moins grièvement blessés. L’expérience ne garantit pas contre la chute : plus on roule, plus on risque de chuter, ainsi près de 80% de ceux ayant chuté roulent depuis plus de 10 ans. Des chiffres à méditer.

09-10-15-Jean-Christ-Delogu,-accidenté-de-la-route,-s'est-adressé-aux-jeunes-lycéensLe témoignage de Jean-Christ Delogu, accidenté de la route

Des images et un témoignage choc pour heurter les consciences : tel a été l’objectif de l’intervention de Jean-Christ Delogu, victime d’un grave accident sur son deux-roues à la sortie de son travail : «En voulant éviter une jeune fille à sa descente du bus, j’ai tapé de plein fouet ce fameux bus. D’après les témoins présents sur les lieux, le choc a été violent. Inconscient, je me suis réveillé dans ma chambre d’hôpital avec une fracture faciale. Sans le port de mon casque, je ne serai pas présent parmi vous aujourd’hui (ndlr: hier matin)». _AF

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT