Sécurité routière : A Saint-Martin comme ailleurs, le port du casque homologué est obligatoire pour les motos et scooters !

0
blank

L’émotion immense causée par le décès brutal d’un jeune saint-martinois de 24 ans survenu dans un nouvel accident de scooter lundi dernier sur la route de Cul-de-Sac ne peut que nous faire prendre conscience des dangers de la conduite sans casque ou non homologué.

Un rapport de l’Observatoire national interministériel de sécurité routière pointe un phénomène qui chaque année coûte la vie à plusieurs dizaines de personnes: rouler en deux-roues sans porter de casque ou non homologué.

Pour les deux roues motorisés, la classe d’âge la plus touchée parmi les motocyclistes tués non casqués est celle des 18-34 ans avec 66 tués, soit 61% des tués. Le rapport précise aussi qu’en Outre-mer, 40 % des usagers de deux roues motorisés tués ne portaient pas de casque, contre seulement 11 % en métropole. «Cette proportion est de 63 % en Martinique, 48 % en Guadeloupe et 50 % en Guyane», précise le rapport. D’ailleurs, le nombre de tués baisse en France métropolitaine (- 5,8 %), il a augmenté de 1,7% dans les Outre-mer.

> Bien choisir son casque : Plutôt « jet » ou intégral ?

Le casque intégral est celui qui vous apporte une protection optimale.

 

Le casque intégral : la meilleure protection

– il enveloppe toute la tête ;

– il est particulièrement adapté aux longs trajets ;

– il est efficace en cas d’intempéries ;

– il réduit l’impact du bruit et du vent sur le visage ;

– il dévie les insectes et les éventuels objets projetés ;

– il facilite la concentration.

 

Le casque «JET» : lA protection MINIMALE

Il ne protège ni le visage ni le menton.

 

Les qualités d’un casque efficace :

Il doit :

– comporter une étiquette attestant sa conformité (NF ou ECE 22-04, 22-05) ;

– être muni de 4 stickers rétro-réfléchissants collés de façon symétrique : un devant, un derrière, un de chaque côté ;

– couvrir le front au-dessus des sourcils ;

– être d’une couleur vive, facilement détectable ;

– être toujours confortable ;

– être bien ajusté ;

– rester fermement attaché ;

– ne jamais glisser devant les yeux ou exercer de pression sur le front ;

– ne pas obstruer la vision périphérique ;

– ne pas gêner le port de lunettes de vision.

Et n’oubliez pas, votre casque doit impérativement être remplacé après un choc violent.

Si cette triste actualité pouvait faire prendre conscience à notre jeunesse saint-martinoise des risques encourus de rouler à moto ou en scooter sans un casque aux normes, ce serait un premier pas pour sauver de nombreuses vies. Un casque non attaché est inefficace !  _AF

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

blank

Bilinguisme : davantage de moyens

“Nous avons un dispositif très offensif sur les classes bilingues, dès les classes élémentaires”, a indiqué le recteur de l’Académie de Guadeloupe, Camille Galap, aux ...
English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT