Se baigner à Saint-Martin comporte-t-il des risques sanitaires ?

0
blank

Depuis le 30 janvier, quatorze plages* sont déclarées sans risque sanitaire en partie française.

L’Agence régionale de santé (ARS) effectue une série de prélèvements par mois sur les plages que liste la COM pour leur fréquentation, à laquelle vient d’être ajoutée celle de Coralita. La recherche bactériologique est ensuite réalisée par l’institut Pasteur en Guadeloupe qui vérifie si le taux de bactéries correspond aux normes européennes. Il communique ensuite les résultats à la COM qui étudie aussi d’autres critères, comme l’accessibilité des plages avant de décider si telle ou telle plage est conforme à la baignade. Pour qu’une eau de baignade soit qualifiée de « bonne qualité »,  il faut que les taux d’Escherichia coli soient compris entre 100 et 1000 mg/100ML et que ceux des streptocoques fécaux soient inférieurs à 370MG/100mL. Pour les E.coli, «on est loin d’être aux 100», affirme Raymond Rozas, directeur adjoint de l’ARS Saint-Martin. Quant aux streptocoques fécaux, «on est aussi en dessous», ajoute-t-il. En somme, sur les quatorze points contrôlés, les taux sont en-dessous de ce que peuvent détecter les appareils. (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

*La baignade est désormais autorisée sur 14 plages : Petite Plage, Grande Caye Nord, Grande Caye Sud, Baie Orientale Nord, Baie de l’Embouchure Nord, Baie de l’Embouchure Sud, Baie longue, Baie aux prunes et Baie rouge, Friar’s Bay et Grand Case (depuis le 9 octobre), ainsi que Galisbay, Anse Marcel et Baie orientale sud (depuis le 18 octobre).

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT