Sauvetage : La SNSM de Saint-Martin sollicitée par le CROSS-AG pour porter secours à un skipper victime d’un malaise à bord de son catamaran 

0

La SNSM de Saint-Martin a été sollicitée, samedi dernier, en début de soirée (18h55), par le CROSS-AG (Centre Régional Opérationnel de Sauvetage et de Sauvegarde des Antilles-Guyane) pour porter secours à un catamaran dont le skipper a perdu soudainement connaissance.

Le skipper-propriétaire d’un catamaran de 51 pieds en route des Iles Vierges vers Saint-Martin a été victime d’un malaise. Il s’est écroulé soudainement alors qu’il était au poste de pilotage. Dans sa chute, sa tête a heurté le deck et il a perdu connaissance.

Sa compagne, seule autre personne à bord, lance un appel à l’aide sur le canal VHF 16, et le CROSS-AG transmet d’abord un « Mayday Relay » afin de savoir si des navires, aux alentours, peuvent venir à l’aide. Le CROSS-AG missionne finalement la SNSM de Saint-Martin pour aller à la rencontre du catamaran situé à 18 miles nautiques, au Nord-Ouest de Saint-Martin.

L’équipage composé de 8 bénévoles prépare alors la vedette SNS 129 Notre-Dame de la Garoupe, seule embarcation disponible (ndlr :la Rescue Star, semi-rigide est hors service pour réparation du boudin tribord éclaté)qui appareille à 19h30. Un médecin, un pompier et un ambulancier faisant partie des bénévoles, le CROSS-AG donne son feu vert pour aller sur zone, sans attendre une équipe médicale supplémentaire du SAMU.

Quarante-cinq minutes plus tard, la SNS 129 est sur zone. Cette dernière approche le catamaran sur son tribord, afin de faire un transbordement et transférer 4 équipiers et leur matériel médical. 

Cette manœuvre, délicate pour deux navires en pleine mer, est menée avec succès ! Deux équipiers vont s’occuper aussitôt de la victime, pendant que les deux autres prennent en main le bateau et continuent de faire route vers Saint-Martin.

D’après les premières informations, le skipper est tombé dans un espace très étroit et a reçu un gros choc à la tête ; sa compagne a réussi à le mettre en PLS (Position Latérale de Sécurité). Le capitaine est toujours inconscient et respire difficilement. Il est immédiatement placé sous oxygène et un bilan complet est effectué. Les équipiers « médicaux » estiment qu’il est trop difficile de l’extraire de sa position, car l’homme pèse plus de 120 kg, son transbordage sur la SNS 129 étant jugé trop risqué.

Ils restent donc tous à bord du catamaran et avancent tant bien que mal, sur un seul moteur avec un vent de face, vers Marigot à une vitesse moyenne de 7 à 8 nœuds.

Sous l’effet de l’oxygène pur, la victime regagne conscience rapidement et arrive à répondre à des questions très sommaires.

La SNS 129 remet le cap sur Marigot où elle arrive à quai à 21h30 ; puis les équipiers marchent jusqu’à la gare maritime afin d’attendre l’accostage du catamaran à 21h55.Vingt minutes plus tard, les pompiers sont sur place et extraient la victime, sur un matelas coquille, avant de la transférer à l’hôpital Louis-Constant Fleming à 22h45.

La station SNSM de Saint-Martin souhaite un rétablissement rapide à la personne victime de cet accident, et félicite sa compagne d’avoir fait preuve de sang-froid en appelant immédiatement les secours par radio, puis en maintenant le cap sur Saint-Martin, jusqu’à l’arrivée des secours, tout en s’occupant de son compagnon, blessé et inconscient.

A notre tour de féliciter les huit équipiers bénévoles de la SNSM  de Saint-Martin qui ont accompli avec brio leur mission. _AF

blank

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT