Sauvetage : En sautant d’un rocher à Anguilla, il se blesse au talon

0

Il est 13 heures le jeudi 20 février dernier quand le coordinateur de la SNSM de Saint-Martin reçoit un appel d’un des membres de la station.

Il travaille sur un bateau de charter local et est à Anguilla avec des clients, quand l’un d’eux se blesse grièvement au talon en sautant d’une falaise et en atterrissant sur un récif.

Il regagne le bateau à la nage, où l’équipage et sa famille l’aident à remonter à bord. Comme le sang coule abondamment, ils mettent un pansement compressif, puis un deuxième, et lui font mettre la jambe en hauteur; mais ça continue à saigner.

Le coordinateur de la SNSM  lui conseille d’alerter le CROSS sur le canal VHF 16, pour déclencher la SNSM de Saint-Martin de manière officielle pour une EVASAN (évacuation sanitaire); puis il appelle les équipiers d’astreinte pour former rapidement un équipage.

La Rescue Star appareille à 13h33, avec quatre équipiers à son bord, dont le coordinateur qui est lui même infirmier.

Rendez-vous est donné dans Maunday’s Bay, devant le Cap Juluca, où le catamaran de charter s’est mis au mouillage, au calme, afin de faciliter le transfert du blessé.

Il fait beau, avec 15 noeuds de vent et une petite houle d’1m.20, et la Rescue Star arrive sur sur zone 25 mn plus tard. Elle se met à couple du catamaran; l’infirmier monte à bord pour un premier bilan et confirme qu’il faut emmener le patient à l’hôpital le plus vite possible.

À 14h15 le blessé est transféré sur la Rescue Star, ainsi que ses parents ; les autres membres de la famille restent à bord du catamaran et peuvent continuer à profiter de cette belle journée en compagnie du skipper et du matelot.

La Rescue Star met le cap sur la baie de Marigot où rendez-vous est donné avec l’ambulance des pompiers pour emmener le patient au centre hospitalier Louis-Constant Fleming.

A 14h39, le blessé monte dans l’ambulance avec sa mère, suivi en taxi par son père.

Puis les sauveteurs en mer partent faire le plein chez leur sponsor, Delta Petroleu, comme d’habitude, après chaque sortie ils refont le plein des réservoirs afin d’être immédiatement disponibles s’ils doivent sortir pour une autre mission, sur appel du CROSS. Puis la Rescue Star rejoint son poste d’amarrage à 15h16. Fin de mission. Les équipiers bénévoles retournent à leurs occupations professionnelles respectives qu’ils ont interrompues quelques heures plus tôt pour aller porter au secours à une victime.

On apprendra plus tard que le patient présentait une fracture au talon, qu’il a reçu une dizaine de points de sutures, mais qu’il a pu rentrer à l’hôtel le soir même.

Les EVASANs par la SNSM sont toujours gratuites, car une vie n’a pas de prix. Mais le patient et sa famille étaient tellement contents des services et des soins rendus par le bateau de charter et par les bénévoles de la SNSM qu’ils ont fait un gros don à l’équipage du bateau de charter ainsi qu’à la station SNSM de Saint-Martin pour les remercier de leurs prestations. Sachant que la station de sauvetage de Saint-Martin ne vit que grâce aux dons privés pour financer ses moyens nautiques et son fonctionnement, ce genre de gestes est toujours apprécié.

 1,231 vues totales,  4 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT