Sargasses : stabilisation des taux de Sulfure d’Hydrogène à Cul-de-Sac

0

De nouvelles mesures ont été effectuées vendredi dernier, les résultats confirment un équilibre avec les taux enregistrés le mercredi 3 août 2022.

Après la mise en place d’un ramassage intensif des sargasses échouées dans la baie de Cul-de-Sac sur arrêté d’urgence délivré par le président de la Collectivité, Louis Mussington, plusieurs mesures du taux de Sulfure d’Hydrogène ont été prises par les services concernés. Dans le rapport publié par l’Agence Régionale de Santé (ARS) en date du lundi 1er août, les taux étaient alarmants : 4,8 ppm à proximité des zones d’échouement et 3,2 ppm au niveau des habitations. 

Les professionnels en charge des prises de mesure suspectaient que cette hausse des taux élevés soit influencée par les fortes émanations de gaz liées au fait de remuer les algues dans le processus de ramassage. Le mercredi 3 août qui marquait également la réouverture de l’île de Pinel au public, les nouveaux taux de Sulfure d’Hydrogène ont confirmé l’hypothèse avec une  baisse notable pour 2,2 ppm à proximité des zones d’échouement et 1,4 ppm au niveau des habitations. Vendredi 5 août, les dernières mesures indiquaient un équilibre : 2,4 ppm à 5 mètres des échouages et 1,1 ppm au niveau des habitations. De nouvelles mesures du taux seront prises cette semaine. Pour les prévisions, le bulletin de surveillance publié par Météo France ce lundi 8 août maintient le risque d’échouement moyen pour les trois prochains jours concernant Saint Martin et Saint-Barthélemy. De nombreux radeaux de sargasses sont détectés à l’est et au sud-est immédiat des deux îles françaises et transitent principalement vers l’ouest. Les échouements plus ou moins ponctuels sont en cours et vont perdurer dans les deux prochaines semaines. 

L’engagement de la Collectivité et de l’État continue

La Collectivité reste attentive à la situation des échouements de sargasses et à son évolution. Pour preuve, après les visites de Louis Mussington, président de la Collectivité, c’est Bernadette Davis, 2ème vice-présidente en charge du Cadre de vie, qui s’est rendue le 5 août à l’embarcadère de Cul de Sac pour constater l’avancement du travail de collecte des algues sargasses. Elle était accompagnée, entre autres, de Fabien Sésé, secrétaire général de la préfecture, et n’a pas manqué de saluer le travail réalisé par toutes les équipes à l’œuvre ces derniers jours. La tâche fut immense : pour 120.000 m2 de surface nettoyés, 4.000 tonnes de sargasses ont été collectées et transportées à l’écosite. Vu les prévisions mentionnées plus haut, le ramassage va continuer sur le site, en équipe renforcée, le tout sous la direction du service Environnement de la Collectivité. Si Cul de Sac reste une priorité, d’autres sites bénéficient également de ce ramassage continu. Le dossier sensible des sargasses reste en haut de la pile pour la Collectivité. En effet, celle-ci propose une opération de ré-ensablement de la baie de Cul de Sac qui sera discutée avec le représentant de l’État. 

Et pour une solution plus pérenne, suite aux annonces ministérielles d’une prise en charge de 80% des dépenses de fonctionnement par l’État jusqu’au 15 octobre prochain, un comité Sargasses va être programmé très prochainement. _Vx

 587 vues totales,  5 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT