SANTÉ : L’Accident Vasculaire Cérébral, réel problème de santé publique

0

Dans la lignée de la journée mondiale de lutte contre l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) du 29 octobre, une conférence-débat s’est tenue à la CCISM sur cette pathologie souvent trop négligée.

Sur l’initiative du Docteur Blaise Bartoli, la conférence-débat sur les AVC fut animée par les Docteurs Landais et Woga de l’équipe de l’unité neuro-vasculaire du Centre Hospitalier Universitaire de la Guadeloupe. Ouverte aux professionnels de santé et à la population, l’action avait pour but d’informer en détails sur les signes d’AVC et sa prise en charge. Un accident vasculaire cérébral survient lorsque la circulation sanguine vers ou dans le cerveau est interrompue par un vaisseau sanguin bouché, l’attaque est alors appelée AVC ischémique, cas le plus fréquent. Si un vaisseau sanguin est rompu, on parlera d’AVC hémorragique, avec moins de 15% des cas. 75% des patients survivant à un accident vasculaire cérébral gardent des séquelles. Avec un taux d’incidence doublé tous les 10 ans après 55 ans, 15% des AVC surviennent chez les moins de 50 ans, 25% chez les moins de 65 ans et plus de 50% chez les personnes de 75 ans et plus. Les facteurs de risque sont nombreux : hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie, obésité, sédentarité, tabagisme, alcool, apnée du sommeil, pilule et traitements hormonaux. Les signes d’un AVC apparaissent brutalement : perte de sensibilité ou paralysie de la face, du bras, de la jambe, d’un côté du corps, perte de la parole, troubles de l’élocution ou de compréhension, baisse ou perte de la vision d’un œil, troubles de l’équilibre et migraines intenses. L’imagerie cérébrale est le seul examen qui pose un diagnostic clair. À Saint-Martin, dans 98,5% des cas, le neurologue est intervenu : 51% des patients ont fait une imagerie par résonance magnétique (IRM), 48% un scanner et 13,6% ont été traités par thrombolyse intraveineuse afin de dissoudre le caillot. L’AVC est une urgence médicale absolue pouvant causer des dommages irréversibles au cerveau. En cas de suspicion d’AVC, contactez le 15 car chaque minute compte. _Vx

 1,568 vues totales,  33 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT