SANTE : Evolution du covid-19 depuis que la frontière est re-contrôlée

0

Depuis le 31 juillet dernier, la frontière est de nouveau contrôlée à Belle Plaine et Bellevue et son accès est bloqué à Oyster Pond et Terres Basses. Cette décision a été prise par les services de l’Etat (préfecture et ministère de l’Outre-mer) en accord à l’époque avec les élus de la Collectivité pour freiner la circulation du covid-19 en partie française en limitant les flux de population.

L’initiative a été fortement dénoncée et critiquée ; pour de nombreux résidents elle n’a pas empêché la multiplication de cas en partie française. Combien de nouveaux cas ont été déclarés durant cette période ? Quel a été le nombre de cas actifs ? Eléments de réponse.

Nombre de nouveaux cas

Entre le 31 juillet et le 4 septembre*, 586 cas ont été confirmés sur toute l’île : 203 en partie française et 383 en partie hollandaise. Les trois quarts des personnes (76 %) ayant été contaminées par le virus depuis la mi-mars sur l’île, l’ont été durant ces cinq semaines. Cette proportion monte à 79,3 % en partie française.

C’est durant la semaine du 14 au 21 août que le nombre record de nouveaux cas a été enregistré : 67 en partie française et 99 en partie hollandaise. La semaine précédente et les deux semaines suivantes, le nombre hebdomadaire de nouveaux cas était de l’ordre de 110. Durant les trois dernières semaines, le nombre de nouveaux cas est toujours important en partie hollandaise mais il baisse : il a été de 99 puis de 76 et 67. En partie française, il est en dents de scie : 67 – 37 et 43.

Cas actifs

Le nombre de cas actifs (nombre de personnes porteuses du virus à un instant T) a été multiplié par 8,5 entre le 31 juillet et le 28 août, passant de 46 à 392 sur l’ensemble de l’île. C’est durant la semaine du 21 au 28 août que le nombre de cas actifs a été le plus grand sur l’île. Il a baissé de 144 la semaine dernière. Il demeure toutefois encore supérieur au niveau de fin juillet, voire début août.

C’est aussi la semaine dernière que la partie française a compté le plus grand nombre de cas actifs : au 4 septembre l’ARS en comptait 142. En partie hollandaise il était redescendu sous la barre des 200, précisément à 190.

Nombre de tests

Toujours entre le 31 juillet et le 4 septembre, 2 760 tests PCR ont été effectués sur toute l’île : 1 856 en partie française (dont 61 % sur les deux premières semaines d’août en raison de la campagne de dépistage gratuite menée dans les quartiers par l’ARS et la préfecture) et 904 en partie hollandaise. Le taux de positivité de Sint Maarten est quasiment quatre fois supérieur à celui de la partie française : 42,4 % contre 11 %.

Depuis trois semaines, le nombre hebdomadaire de tests PCR diminue des deux côtés de l’île, passant de 311 à 194 en partie française et de 277 à 82 en partie hollandaise.

Au 4 septembre, un total de 3 039 tests ont été réalisés en partie française dont 61 % au cours des 5 dernières semaine et 1 637 en partie hollandaise dont 55 % au cours des 5 dernières semaine.

* Date du dernier bilan sanitaire de la partie française au moment où nous imprimons.

(soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT