SANTÉ : Bientôt le retour d’une association pour patients à Saint-Martin

0

Lors de l’action dans le cadre d’Octobre Rose à l’hôpital Louis-Constant Fleming mardi dernier, l’association Amazones Guadeloupe était présente pour participer à la campagne de sensibilisation, de prévention et d’information sur le cancer du sein, mais pas que…

Grâce à Rachel Begarin, esthéticienne et infirmière libérale, deux représentantes d’Amazones Guadeloupe, Carina Guillaume, la présidente, et Erika Jacoby, bénévole, sont venues à Saint-Martin pour prêter leur expertise en matière de prévention et de dépistage du cancer du sein. Cette association, créée en juillet 2019, accompagne les femmes ayant subi ou en rémission d’un cancer ainsi que leurs proches et aussi de sensibiliser, d’informer sur le cancer au féminin en Guadeloupe et les territoires d’Outre-Mer. Pour le Docteur Marie Laruelle, cheffe du service d’oncologie du Centre Hospitalier Louis Constant Fleming, la présence de ces deux femmes est une magnifique occasion d’échanger ensemble sur la création d’une association pour les patients sur le territoire de Saint-Martin : « Outre notre matinée bien-être d’Octobre Rose, Carina et Erika sont également venues dans l’idée de nous aider à remonter une association de patients sur l’île, ce n’est pas encore actif à l’heure actuelle mais ça fait partie des grands projets qu’on voudrait mettre sur pied dans les mois qui viennent. » Avant le passage de l’ouragan Irma, il y avait en effet sur le territoire une association de patients qui était représentée par la Ligue contre le cancer, mais les locaux de l’association sur le front de mer à Marigot ont été complètement détruits par le passage du cyclone. Une bonne partie des représentantes de la structure associative sont reparties en métropole, cette association s’est donc essoufflée et a fini par disparaitre. Depuis, la Ligue contre le cancer n’est pas représentée à Saint-Martin, ni le réseau Karukéra Onco (Réseau Régional en Cancérologie de Guadeloupe auquel Saint-Martin est rattaché). Il n’y a depuis plus aucune association de patients, aucun endroit où les patientes peuvent avoir des temps de parole et d’échange, ou recevoir des informations sur tout ce qui encadre le traitement du cancer. Cette problématique est au cœur des priorités du service d’oncologie de l’hôpital. Toujours selon le Docteur Marie Laruelle « de nombreuses patientes en rémission sont demandeuses de s’investir et de monter une association. C’est dans cette optique-là qu’Amazones Guadeloupe va accompagner le service d’oncologie pour monter notre propre association de patients gérée et représentée par les patients. » _Vx

Pour en apprendre plus sur le travail et les actions d’Amazones Guadeloupe : 

https://www.facebook.com/amazonesguadeloupe/

 1,850 vues totales,  23 vues aujourd'hui

About author

No comments