“Saint-Martin Wake up” : Ça passe ou ça casse

0

La prochaine rencontre entre le collectif «Saint-Martin Wake Up», la Collectivité et les services de l’Etat est cruciale : si aucun accord n’est trouvé, Saint-Martin risque de nouveau de vivre des heures difficiles.

Les discussions relatives aux doléances du collectif – englobant des recommandations générales et spécifiques aux carbets de la Baie Orientale – reprendront mardi matin à l’hôtel de la Collectivité. Les premières négociations à la préfecture se sont soldées mercredi dernier par un échec : la préfète Anne Laubies, le vice-président de la Collectivité Wendel Cocks et le directeur de cabinet de la présidente Hanson, Pierre Brangé, n’ont pas réussi à convaincre le collectif.

Avec l’aide de la gendarmerie, le dernier barrage à Belleplaine sur la route nationale a été levé vendredi au petit matin, nous explique le capitaine Emmanuel Maignan. L’opération la plus délicate a été menée jeudi soir à Quartier d’Orléans : confrontés à des jets de pierre, les gendarmes ont alors utilisé des grenades lacrymogènes pour se protéger. Aucune arrestation n’a été effectuée. Après deux jours de tensions, le calme est donc revenu vendredi. Espérons pour longtemps.

 2,274 vues totales,  3 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT