Saint-Martin retrouve des couleurs ! Seven is said to be a lucky number

0

Le chiffre 7 est censé porter bonheur. Il se pourrait que son homonyme, Sète, soit celui qui apporte un peu de gaîté, joie, et ce dont Saint-Martin a encore besoin pour tourner la douloureuse page du cyclone Irma : des couleurs lumineuses.

Quittez Sandy Ground et partez en direction de Baie Rouge, vous remarquerez ce mur qui protège longe l’Hôtel Mercure. Le propriétaire de l’endroit, Baki Arbia, va pouvoir s’enorgueillir d’une réalisation artistique menée avec Christian Jurand, célèbre galeriste, autour duquel des artistes-peintres se sont réunis pour former en 2013 le « Cercle des Arts ». Vous le constaterez, chaque artiste exprime originalement une pensée en mouvement, parfois même instinctive.

The Wall of Arts

Tel est le nom donné à ce projet artistique. Christian Jurand, présent sur Saint-Martin et Saint-Barth depuis trente ans, est originaire de Sète. Cette ville du S-E de la France, connue des amateurs de Brassens et Soulages, accueille de nombreux artistes, souvent d’envergure internationale comme ceux présents cette semaine ici à Saint-Martin, aujourd’hui tous valorisés dans le milieu artistique européen et nord-américain.

7 + 2 = 9

Ce sont 9 artistes-peintres sétois, au moins de cœur, engagés dans un chef d’œuvre qui souhaite être une traduction dans les faits de la maxime, en guise de recommandation, de Léonard de Vinci : « Faites toujours que votre tableau soit une ouverture au monde ».

Ces peintres en action veulent construire ce pont imaginaire et pérenne entre leur île de Sète et l’île de Saint-Martin.

Sur cette fresque extérieure de l’Hôtel Mercure, sorte de patchwork, s’expriment des thèmes universels que vous découvrirez avec plaisir. Tout ceci n’est donc qu’une première pierre à cet édifice qu’est la reconstruction de Saint-Martin.

L’idée va bien au-delà de ce projet pour l’Hôtel Mercure. « Nous sommes venus pour reconstruire. On sent que des choses vont se passer. Nous, on s’inscrit tous dans la durée », martèle Christian Jurand.

Ambition et transformation

Vous connaissez sans doute «L’Escale des Îles», cette maison de pêcheurs qui accueillait jusqu’à présent les tableaux d’artistes locaux. Anupama, la « gallery owner », tient à participer à ce mouvement initié par le « Cercle des Arts » sétois, à cette nouvelle vague déferlante mais bien plus pacifique, ouvrant ses portes à une exposition dont le vernissage aura lieu vendredi prochain à 17h00.

« I appreciate to have these artists in my gallery», reconnaît-elle fièrement.

Les artistes du « Wall of Arts » pourront y présenter certaines de leurs œuvres. Pour évoquer plus la présence que le passage, la galerie va d’ailleurs s’appeler «Le Cercle des Arts F.W.I».

A vous, lecteurs, de partir maintenant à la découverte du « Wall of Arts » de l’Hôtel Mercure ainsi que de ce lieu d’exposition.

Les neuf artistes à s’être investis dans le projet « Wall of Arts » que d’autres ont d’ailleurs rejoint depuis (une Italienne et une habituée de Saint-Martin) : Aldo Biascamano, André Cerveran, Christophe Cosentino, Frédéric Périmon, Jean-Jacques François, Lucas Mancione, Marc Duran, Philippe Loubat, Sliman Ismaili Alaoui. _JB

Exposition ouverte à tous :

23, Boulevard de France (en face du Marché de Marigot) – Tél : +33 5 90 87 26 08 – Page Facebook actuelle : Galerie Escale des Îles

 3,238 vues totales,  10 vues aujourd'hui

About author

No comments

Lancement d’ateliers de cuisine crue

Consommer des aliments végétaux crus afin de bénéficier au maximum de leurs bienfaits pour la santé est une nouvelle option culinaire. Sonia et Thierry, passionnés ...
%d blogueurs aiment cette page :