Réouverture des écoles : Les grandes sections, CP et CM2 pourraient être les premiers à reprendre le 11 mai selon le ministre de l’Education Nationale

1

Jean Michel Blanquer vient de dévoiler un calendrier progressif en vue du retour à l’école à partir du 11 mai.

« Le 11 mai, nous n’aurons pas tous les élèves qui reprendront la classe, comme si on reprenait les choses normalement », a déclaré Jean-Michel Blanquer ce mardi 21 avril, à l’Assemblée nationale. « C’est même l’inverse, une modalité originale avec une rentrée très progressive des élèves ». Bien que les annonces restent à être confirmées, le ministre de l’Education nationale a tout de même dévoilé un calendrier progressif pour les écoliers, les collégiens et les lycéens, afin d’éviter les risques de décrochage scolaire. Les élèves pourront donc faire leur rentrée des classes à partir du 11 mai ‘pour les classes de grandes sections, CP et CM2″, à partir du 18 mai pour les collégiens et lycéens. Enfin, toutes les classes feront leur retour à l’école à partir du lundi 25 mai. Le ministre privilégie donc une rentrée scolaire par âge et par petits groupes : le nombre d’élèves ne devra pas dépasser 15 enfants par classe au maximum.

Calendrier du retour à l’école à partir du 11 mai

A partir du lundi 11 mai : une pré-rentrée est prévue pour les enseignants et ce sont d’abord « les classes de grandes sections, de CP et de CM2 » qui feront leur retour à l’école. « Nous laisserions des marges de souplesse localement » a déclaré le ministre de l’Education qui a précisé que certaines écoles des zones REP et REP+ (classes de CP et CE1 notamment) ainsi que les classes des zones rurales pourraient ouvrir en priorité, puisque les classes sont déjà dédoublées avec moins de 15 enfants.

A partir du lundi 18 mai, ce sont les élèves du collège et du lycée qui pourraient retourner en cours : les classes de 6ème ainsi que les 3ème, les classes de 1ère et de Terminale, ainsi que les ateliers industriels dans les lycées professionnels.

A partir du lundi 25 mai, « l’ensemble des classes pourraient rentrer », précise Jean-Michel Blanquer, mais il faudra néanmoins respecter les mesures de distanciations sociales avec des petits groupes de 15 élèves par classe au maximum.

Une pré-rentrée le 11 mai pour les professeurs

Afin de préparer au mieux le retour des élèves français à l’école, une pré-rentrée est prévue pour les enseignants le 11 mai. « Il est évident que le 11 mai, ce ne sera pas une reprise (…) Ce ne peut être que le début d’un processus lent et long. Il y aura sans doute un signal qui sera envoyé, mais si les collectivités ne décident de déconfiner leurs agents que le 11, cela veut déjà dire un décalage d’une semaine pour la reprise des cours », avait expliqué dans Les Echos Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN, le syndicat de chefs d’établissement.

Une rentrée selon l’âge des enfants et par petits groupes

Séparer les élèves d’une même classe. Le ministre de l’Education avait déjà évoqué l’idée de séparer les élèves au sein d’une même classe. « Une partie des élèves qui seront là le matin, et l’autre l’après-midi » peut être une solution envisagée par le gouvernement pour permettre de respecter les mesures de distanciation. Lors d’un point presse le 19 avril, Edouard Philippe a également abordé cette hypothèse, mais avec des élèves qui alterneraient une semaine sur deux. 

Des horaires aménagés. Aussi, pour éviter d’avoir des classes surchargées, « il est possible que l’on ait une charge horaire moins importante pour les élèves. On peut très bien imaginer des petits groupes à certains moments de la journée et la suite se passe à distance, notamment pour les élèves les plus grands » a déclaré le ministre.

Selon l’âge des enfants. « La question se pose en des termes différents selon l’âge des enfants », précise aussi Jean-Michel Blanquer. « La seule réponse pour les plus petits, c’est évidemment les petits groupes et c’est vers cela que non irons. (…) Selon les âges, nous nous organiserons différemment ». 

Petits groupes : moins de 15 élèves. Le ministre a déclaré que les classes ne devront pas dépasser au maximum 15 élèves. C’est d’ailleurs le cas depuis le début du confinement pour les élèves accueillis dans les établissements scolaires et dont les parents travaillent dans les hôpitaux. « C’est notamment cette capacité à accueillir en petits groupes, de manière différenciée, qui est une des clefs du respect des gestes barrières » avait déclaré Jean-Michel Blanquer. Aussi, pour permettre aux élèves de respecter les distanciations sociales, le ministre est favorable à l’organisation d’activités. « Je pense qu’il est souhaitable de maintenir les activités périscolaires. Cela permettrait justement de soulager l’école en créant de petits groupes d’élèves » a expliqué Jean-Michel Blanquer. Il pourrait notamment y avoir des activités sportives « correspondant aux règles sanitaires » pour les élèves.

 4,674 vues totales,  5 vues aujourd'hui

About author

1 comment

  1. Benson 21 avril, 2020 at 19:48 Répondre

    Les Pères, les Mères de famille s’insurgent: La rentrée des classes le 11 mai, c’est trop tôt, je n’enverrai pas mon enfant en classe, je ne veux pas qu’il puisse attraper le virus a l’école.
    Imaginons que la rentrée soit reportée logiquement a septembre, sauf pour les classes terminales et Baccalauréat, arrivent fin mai, juin, juillet, …les enfants vont ils être confinés a l’intérieur de la maison, ou les parents les autoriseront ils a aller jouer avec le voisin, avec ses camarades du foot, ou la cousine si les parents font une visite ?
    La solution n’est pas évidente, mais la rentrée en septembre semble être la solution pour faire cesser les polémiques .

Post a new comment

%d blogueurs aiment cette page :