Rentrée : le vice-recteur et le président à la rencontre des élèves et des enseignants

0
blank

Le vice-recteur Michel Sanz, le nouveau inspecteur de l’Education nationale, Christian Borrat, et le président de la COM Daniel Gibbs ont visité mardi matin trois établissements afin de voir comment se passait la rentrée.

Ils se sont rendus à la cité scolaire où ils ont rencontré des élèves de terminale puis du collège. Ils sont ensuite allés à l’école primaire Hervé Williams et à l’école maternelle Evelyna Hallay à Concordia.

«Je voulais venir encourager les élèves mais aussi les personnels pour cette rentrée particulière dans les trois niveaux : maternelle, primaire et second degré», confie Daniel Gibbs. Ses équipes avaient déjà visité tous les établissements la semaine dernière pour s’assurer que tous les équipements fonctionnaient. Mardi en fin de matinée, aucun couac n’avait été reporté.

Seules des difficultés au niveau du passage de la frontière ont été relevées. Une dame a d’ailleurs profité de l’occasion pour interpeller le vice-recteur et le président à ce sujet : son petit-fils qui a la double-nationalité et qui était en partie hollandaise, n’a pas pu venir à l’école ce matin.

«Pour l’instant nous ne savons pas combien d’enfants sont concernés », précise Michel Sanz. «Il est encore trop tôt pour faire le point sur les effectifs car la rentrée est échelonnée tout au long de la semaine, tous les élèves n’ont donc pas encore repris», ajoute-t-il.

Au niveau des enseignants, moins de cinq étaient recensés absents ce matin car coincés en partie hollandaise. Les services de l’Education nationale ont notamment eu le cas d’une professeure domiciliée en partie hollandaise munie d’une attestation en bonne et due forme pour passer la frontière mais qui a tout de même été refusée car se trouvaient à bord de son véhicule ses enfants qui, eux, n’étaient pas autorisés à passer.

Enfin, la COM rappelle que le service de cantine est assuré même si les parents n’ont pas encore pu inscrire leurs enfants ; les situations seront régularisées dans le courant du mois de septembre. Il est aussi toujours possible d’inscrire son enfant au transport scolaire qui compte, à ce jour, moins de bénéficiaires.

(soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT