Recel de biens provenant du Beach Plaza : examen de l’affaire en l’absence de la prévenue

0

Il est reproché à L.S. d’avoir accepté un climatiseur d’un montant de 935 euros posé dans le bureau de son entreprise de décoration, d’avoir accepté la somme de 2 000 euros et celle de 650 euros pour payer son loyer personnel ainsi que du mobilier appartenant à l’hôtel Beach Plaza alors qu’elle savait que tout cela était payé par la société qui exploitait l’établissement entre 2012 et 2014 et dont elle n’était ni salariée ni gérante.

A la barre du tribunal, elle est présentée comme l’amante de Jérôme Flahault qui devait racheter le Beach Plaza et qui a été poursuivi pour abus de bien social. v nie l’ensemble des faits qui lui sont reprochés. Elle était convoquée jeudi par le tribunal correctionnel de Saint-Martin mais était absente à l’audience. Elle n’était pas non plus représentée par son avocat qui n’avait plus de nouvelles d’elle depuis Irma.

Le vice-procureur a requis une peine de trois mois de prison avec sursis et une amende de 3 000 euros. La partie civile a demandé le remboursement des sommes, soit 935 + 650 + 2000 ainsi que 200 euros pour le mobilier Le jugement a été mis en délibéré. Il sera rendu le 22 mars prochain. (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

 6,004 vues totales

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :