Ramona Connor doit-elle être rendue démissionnaire du conseil territorial ?

0
blank

Rendu démissionnaire le 11 avril dernier par le conseil d’Etat, Alain Richardson a dû quitter le conseil territorial de Saint-Martin le même jour. Cette même décision indiquait aussi qu’il y avait «lieu de proclamer élue conseillère territoriale Mme C…B…*, inscrite sur la liste conduite par M. D… immédiatement après le dernier élu de cette liste». Autrement dit Ramona Connor a été proclamée élue pour succéder au leader d’En Marche pour le Progrès (MVP).

Mais, depuis, six séances plénières du conseil territorial se sont tenues et Ramona Connor n’a assisté à aucune. L’excuse formulée lors des deux premières et rapportée par le président de la COM était que Ramona Connor attendait de recevoir une notification officielle.

Or selon l’article 6321-4 de la loi organique, Ramona Connor devrait être rendue démissionnaire elle aussi : «Le conseiller territorial absent lors de quatre réunions consécutives du conseil territorial dans un délai de moins de quatre mois sans excuse légitime admise par le conseil est déclaré démissionnaire d’office par celui-ci lors de la réunion suivante», est-il écrit.

Cela signifie que lors du prochain conseil territorial, celui-ci devrait la rendre démissionnaire.

* Même si la décision est rendue publique, les noms ne sont jamais mentionnés sur les jugements diffusés au public.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT